OVNI EXTRATERRESTRES SPIRITUEL PARANORMAL

Vous pouvez nous rejoindre également sur http://ovni.extraterrestres.xooit.fr/index.php

    OVNIS PERIODE DE 1920 A FIN 1939

    Partagez

    Administrateur
    Rang: Administrateur

    Nombre de messages : 299
    Date d'inscription : 21/10/2004

    Feuille de personnage
    De la terre aux étoiles: http://forum.aceboard.net/index.php?login=21844

    Lecture OVNIS PERIODE DE 1920 A FIN 1939

    Message par Administrateur le Sam 25 Aoû - 8:37

    1920
    NORVEGE, Oslo


    Une mère et sa fille entendirent de la musique, comme celle produite par une harpe et allaient (pour voir) vers la fenêtre. Elles virent dans le ciel un objet rouge devenant de plus en plus petit, et la musique décroissait de même. Quand l'objet était parti, la musique ne fut plus entendue. (RAPPORTNYTT, 3/1980, 1.Listing d'Ole Jonny Braenne)

    1920
    FRANCE, Beddes (Berry)


    J. Algret, agriculteur se souvient nettement qu'un soir il observa un de ces OVNI d'un mètre de diamètre, sans éclat, voler au ras du sol à une vitesse vertigineuse. Le phénomène se déplaça sur une distance d'environ 300 m et selon le témoin, il s'agissait d'une "lune rouge". (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977, p. 234)

    1920
    FRANCE, Brest



    Un infirmier brestois se trouvait rue Traverse lorsqu'un passant lui fit remarquer une énorme boule rouge, deux à trois fois plus grande que le soleil, suivie d'une masse en forme de cigare noir. Il était 18 heures, cela se passait en été, dans un ciel clair. Les engins se déplaçaient dans le sens de la rue en direction du sud. (M. Pierre Gestin, enquêteur du Gepa) (Jean François BOEDEC: "Les OVNI en Bretagne, Anatomie d'un Phénomène" éd. Fernand Lanore, Paris 1978, p. 29)

    1920
    USA, Texas


    Une dizaine de personnes regardèrent quatre disques évoluer dans le ciel du Texas. Ces objets se déplaçaient rapidement, l'un derrière l'autre, en émettant une douce lueur orangée. De temps en temps des reflets bleu ou verts étaient visibles. Chacun des disques était constitué de deux grands plateaux argentés d'une dizaine de mètres de diamètre et l'ensemble disparut en direction d'Austin. (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977, p. 234) C'était vers 3 heures du matin, quand le pêcheur C..B. Alves vit quatre disques lumineux. Il dit qu'ils étaient à moins de cent yards de son bateau et ressemblaient à deux plateaux argentées placés bord à bord. Chacun semblait mesurer 25 pieds de diamètre et au centre ils étaient d'une épaisseur de 10 pieds. ("Ufo's – A century of Sightings by Michael David Hall, Galde Press Inc. 1999, p. 15)

    1920,
    USA, Mount Pleasant (Iowa)


    Des pêcheurs voient un ovni en forme d'œuf, de couleur bleu, descendre près de Mount Pleasant. (A CENTURY OF UFO's - UFO Roundup déc. 1999, éd. Joseph Trainor)


    1920,
    AUSTRALIE, détroit de Bass (Victoria)


    Deux avions circulaient au-dessus du détroit à la recherche d'une goélette disparue. Ils virent des lumières inhabituelles dans le ciel. L'un des avions s'en rapprochait pour les identifier. L'avion disparut dans un nuage et n'en sortit jamais. De la goélette, plus aucune trace non plus. (Janet and Colin BORD: "Modern Mysteries of the World" - Guild Publishing London 1989, p. 310) (note de vog: prélude à l'affaire Valentich…?)

    1920, octobre
    NORVEGE, Stavanger;



    Un soir, vers 19 h 30 à 19 h 33, H.B. Rage observait une lumière si forte, que toutes les ombres des arbres s'allongeaient sur le sol jusqu'à ses pieds. Il observait une sorte de boule de lumière rouge, de la grosseur à peine d'un petit pois à bras tendu, qui sortait comme un faisceau de lumière rouge vers le sol, comme si c'était un projecteur à la recherche de quelque chose. Finalement, tout s'éteignit. Le ciel était assez dégagé, avec quelques nuages épars, sans vent. Le projecteur rouge avait éclairé une très grande zone au sol. (UFO REPORT FORM, 27 Dec 1964.UFO-NYT, 5/1966, 188. Listing d'Ole Jonny Braenne) (suite au cas suivant...)

    1921
    USA, Nouveau Mexique


    Paul Villa est né en 1916, et aurait été instruit par des extraterrestres à partir de sa cinquième année, soit en 1921 (suite 1953) (Mitarbeiter, "Ufo Geheimnisse", Berlin, Januar 1998)

    1921,
    FRANCE, entre Arleux et Péronne



    L'après-midi, M. B.G. 8 ans à l'époque, en escapade le long des talus du canal du Nord, vit jaillir brusquement deux êtres revêtus d'une sorte de scaphandre souple, d'entre les robiniers. Ils l'entraînèrent de force vers une sorte de "tank" et le hissèrent dans la machine. Il se mit à pleurer. Une ouverture apparut dans le plafond de la cabine et en quelques instants il était dehors, sur le sol. Il dut marcher une partie de l'après-midi pour retrouver son chemin. (M. FIGUET/ J.L. RUCHON: "Ovni, premier dossier complet..." éd. Alain Lefeuvre 1979, p. 46, 47)

    1922, 22 février
    USA, Hubell (Nebraska)



    Très tôt dans la matinée William Lamb était parti chasser dans la région de Hubell. Vers 05 h 00 il entendit brusquement un son perçant en même temps qu'un objet sombre faisait son apparition dans le ciel, masquant les étoiles très brillantes de ce petit matin d'hiver. Tout aussi soudainement l'OVNI s'éclaira et vint se poser dans un creux du sol. Peu avant que l'engin ne décolle, le témoin aperçut distinctement un homme volant de près de 2,50 m de haut sortir et faire quelques pas sur la neige. Lamb suivit ses empreintes mais sans résultat. Des voix étaient entendues à l'intérieur de l'appareil inconnu. (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977, p. 234)


    1922, mai
    FRANCE,


    PREMIER VOL DU BOMBARDIER BIPLACE BREGUET 19, vitesse max. 220 km/h. plafond 7000 m; fin de la production en France en 1928, dans les autres pays en 1930. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)

    1922, 9 septembre
    GRANDE-BRETAGNE, Barmouth (Pays de Galles)



    John Morris, marin sauveteur à la Barmouth Life Boat et William James se trouvaient sur un quai à Barmouth et regardaient en direction de la mer. Tout à coup ils virent une sorte d'aéroplane qui tombait à l'eau. Ils sautèrent immédiatement dans un canot à moteur et filèrent vers le point de chute, en vain, car ils ne trouvèrent rien. L'enquête menée après resta sans suite, aucun appareil n'ayant été porté manquant au moment des événements. (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977, p. 234)

    1922, date exacte inconnue
    PORTUGAL, Estoraos-Viana do Castello


    Le témoin, alors âgé de 15 ans, vit une silhouette bizarre arriver sur le pont où il marchait lui-même. Cette créature passait à peine à 4 m de lui: elle était grande d'environ 2 mètres et marchait comme un singe. (collaboration of Larry Fenwick, CUFORN, Joaquim Fernandes, CNIFO, Willy Smith, UNICAT Project; listing de Victor Lourenco)

    1923, juin
    USA, Mount Erie, nord du comté de Wayne (Illinois)



    (Source: Evansville Courier (Indiana, USA) du 12.8.1998) titre: " Illinois man convinced he saw a UFO 75 years ago "Byline: Len Wells. Il y a eu 75 ans que Norman Massie conduisait un couple de chevaux dans la praire près de sa maison à Mount Erie home, en en regardant le ciel vit ce qu'il croit être aujourd'hui un vaisseau spatial. (…) Massie aujourd'hui âgé de 85, avait dix ans à l'époque. Il est professeur de maths d'université, retraité aujourd'hui, et il n'a rien dit de l'événement puisque sont père lui a demandé de garder cela pour lui. C'est ce qu'il fit jusqu'en 1990. "J'ouvris la grille pour faire entrer les chevaux dans la prairie. Je les fis passer et j'étais en train de fermer la grille et derrière moi dans le champ il y avait un objet entouré de lumières", dit Massie. Je m'en suis rapproché jusqu'à environ 50 pieds. J'étais là et je regardais les cinq hommes qui étaient à bord." Massie les décrit comme mesurant environ 1 m 20, avec des cheveux blonds. "J'étais assez près pour les entendre parler, dit Massie. L'un d'eux était assis dans un fauteuil et les autres l'appelaient "commandant" Les quatre autres faisaient du va et vient dans l'appareil. Je ne savais pas de quoi il s'agissait jusqu'à la fin, quand j'entendis des cris de l'un des hommes disant au commandant que "les réparations étaient faites". "La machine était métallique et se trouvait sur trois pieds. La partie supérieure était en dôme avec des trous dedans. Cela ressemblait à du verre fondu." Massie dit que la rencontre n'a duré que cinq minutes. "En une minute ils étaient en train de planer, les pieds rentraient dans le corps de façon télescopique et il montait tout droit jusqu'à 200 pieds puis partit vers l'ouest à la vitesse d'une balle de fusil. " …

    1923, juin
    USA,


    PREMIER VOL DU MONOPLACE CHASSEUR-BOMBARDIER CURTISS HAWK, première version 386 km/h, plafond 8300 m. Cette famille d'avions connaîtra une énorme évolution et sera utilisée par les armées hors des USA pendant plus de 20 ans. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)

    1923, été
    BRESIL, Sao Joa de Porto Alegre.


    Quatre jeunes enfants, Sextina Guerra, Valter Paiva, Mariana Lopes et Anita Becker rentraient chez eux à la nuit tombée quand ils entendirent un curieux bruit dans le ciel, comme si des engrenages tournaient là-haut. Le bruit se rapprocha et les témoins virent alors une luminosité qui augmenta rapidement d'intensité. Sur le ciel étoilé une forme triangulaire, comme un voile de navire, se détachait nettement (son diamètre apparent était de 1,50 m) passant par toutes les couleurs de l'arc-en-ciel. Près d'une dizaine d'autres personnes purent observer le phénomène jusqu'au moment où celui-ci s'éleva dans le ciel et disparut à l'horizon. (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977, p. 235)

    1923, juillet
    URSS, Sosnovka


    M. Volosnikov, sur le bateau à vapeur voguant sur la rivière Vyatka, près de son village, vit dans la soirée un objet ressemblant à une lune volante. Il la suivait des yeux durant 2 ou trois minutes. L'objet tournait alors vers la droite et disparut. Comparant ses notes et sa documentation avec ce qu'il avait vu, le témoin conclut que ce devait être "un esprit malin". (extrait: Felix Zigel et FSR) A l'aube sur la rivière Vyatka, M. Volosnikov, passager du bateau à vapeur observait durant trois minutes un objet oval volant au-dessus d'un village proche avant de virer à angle droit et de disparaître dans le lointain. ("Ufo's – A century of Sightings by Michael David Hall, Galde Press Inc. 1999, p. 15)

    1924, 13 mai
    PORTUGAL, Fatima


    Au cours d'un pèlerinage on observa "des pétales de roses qui tombaient du soleil en grande quantité." En se rapprochant ils s'évanouissaient. (Inforespace n° 55 - 1981, p. 4)

    1924, 24 juillet
    IRAK, Bagdad



    Le quartier général britannique a envoyé au-dessus du désert de Mésopotamie, le lieutenant pilote W. T. Day et le coéquipier pilote D. R. Stewart, pour une mission de surveillance, ne devant durer que quelques heures. L'avion ne rentra pas. Il fut découvert le lendemain dans le désert, avec assez de carburant pour le retour . Il n'était pas endommagé. A part les traces de l'atterrissage aucune ne menait à ou ne venait vers l'avion: ni trace humaine, ni animale, ni mécanique. Les traces des deux pilotes, côte à côte étaient visible sur 40 yards et s'arrêtaient dans le sable, sans changement de direction ni retour en arrière. (Henry DURRANT: "Premières enquêtes sur les Humanoïdes ET" - Laffont 1977 - p. 104, 105)

    1924, fin août
    USA, Mattoon (Illinois)



    Une entité venait voir à travers les fenêtres comme s'il cherchait quelqu'un qu'il connaissait de vue". Les témoins étaient en général des femmes, quelques unes dirent qu'elles s'étaient évanouies quand il braqua un objet sur elles. Il laissait derrière lui une odeur étrange et puante. (Jacques VALLEE: "Chroniques des apparitions E.T." - DENOEL 1972 - coll. J'AI LU p. 121)

    Administrateur
    Rang: Administrateur

    Nombre de messages : 299
    Date d'inscription : 21/10/2004

    Feuille de personnage
    De la terre aux étoiles: http://forum.aceboard.net/index.php?login=21844

    Lecture Re: OVNIS PERIODE DE 1920 A FIN 1939

    Message par Administrateur le Sam 25 Aoû - 8:37

    1924
    Canada (Colombie britannique)


    Albert Ostman, prospecteur, raconte : "Ca c'est passé en plein milieu de la nuit. Je dormais à demi quand, tout à coup, quelqu'un à empoigné mon sac de couchage et m'a soulevé du sol. J'ai bien essayé d'atteindre mon couteau de chasse, mais je n'ai pu y parvenir. La bête – si c'était une bête – m'a chargé sur son épaule, comme un sac de farine, et elle marchait sur deux jambes. J'étais mort de peur et je ne pouvais faire aucun geste. » Ostman est amené ainsi pendant de nombreuses heures. Ce n'est qu'aux premières lueurs de l'aube qu'il est jeté à terre et sorti de son sac. C'est alors qu'il vit une chose incroyable : un groupe de créatures qui l'entourent et bavardent d'une façon inintelligible. (…) « On aurait dit un croisement entre l'homme et le singe. Ces êtres couverts de poils, aux muscles proéminents, étaient plus grands et plus gros que des hommes. Il y en avait même un qui mesurait pas loin de 2,40 m. Ils m'ont gardé prisonnier pendant six jours et je n'ai pu m'échapper que parce que l'un d'eux a été affreusement malade après avoir avalé le contenu de ma tabatière. Il a semé la pagaille épouvantable dans le groupe." (Jean FERGUSON : « Les Humanoïdes… » éd. Leméac, Ottawa, 1977, p.121)

    1925, fin de l'été
    USA, près de Warren (Ohio)


    Durant l'été 1925, ma mère qui est décédée aujourd'hui, vit par un soir clair deux objets lumineux voler l'un vers l'autre et entrer en collision avec un bruit métallique. Ensuite les lumières partirent dans des directions opposées. Elle demanda à mon père ce que cela pouvait avoir été? Il répondit "des étoiles ambulantes?" Probablement que mon père avait eu pour professeur Phil Klass! (Patricia Mason : Cleveland Ufology Project, sur Internet en mai 1997)

    1925, octobre
    GRANDE BRETAGNE


    PREMIER VOL DE L'AVION BIPLACE ACROBATIQUE ARMSTRONG WHITWORTH SISKIN, vitesse max. 251 km/h, plafond 8230 m; mis en service à l'armée en mars 1927, fin de production mars 1931. Il sera suivi en 1936 par le type AW-38 WHITLEY, et en 1941 par le type AW-41 ALBEMARLE. Dernières livraisons en décembre 1944. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)

    1925
    ESPAGNE, La Mancha (Nouvelle Castille)


    Un homme eut soudain la plus grande surprise de sa vie. Rentrant chez lui il tomba nez à nez avec un être de 1,20 m de haut et revêtu d'un uniforme de teinte verte. Le personnage avait les bras et les jambes rigides, il avait comme un disque dans les mains et se tenait debout sur un objet plat qui lui permettait de se déplacer. Le témoin s'approcha à moins de deux mètres de cette étonnante apparition, mais aucun mot ne fut échangé entre lui et cette entité. (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977, p. 236)

    1925
    AUSTRALIE, près de Moorea


    Deux jeunes hommes virent un objet constitué de deux disques, face à face, reliés par des pieds, dans un paddock. L'objet brillait et avait des fenêtres ovales. Ils retournèrent sur les lieux quelques jours plus tard, mais il n'y avait plus rien à voir. (Janet and Colin BORD: "Modern Mysteries of the World" - Guild Publishing London 1989, p. 311)

    1926, janvier
    USA, entre Wichita, Kansas et Colorado Springs, Colorado.



    Le pilote acrobatique Bert Anacosta, vit voler "six couvercles de puisard". (parfois la date de 1922 est mentionnée, mais celle de 1926 figure dans tous les documents de Finch) (Source: PROJECT DELTA, by Dr. Richard Haines, page 152.)

    1926, 16 mars
    USA, Auburn (Massachusetts)


    LE PHYSICIEN AMERICAIN GODDARD LANCE UNE FUSEE A COMBUSTION LIQUIDE. ELLE PARCOURUT 26 METRES A 96 KM/H. ("L'Astronautique" Pierre Rousseau, Hachette 1965, p. 10) CETTE FUSEE, A COMBUSTION LIQUIDE, LA PREMIERE AU MONDE, N'ETAIT QU'UN ENGIN DE DIMENSIONS RESTREINTES, QUI COUVRIT UNE DISTANCE DE 60 METRES EN 2,5 SECONDES, MAIS LE FAIT QUE L'APPAREIL AIT DECOLLE CONSTITUAIT UN TOURNANT DANS L'HISTOIRE DU DEVELOPPEMENT DES FUSEES. ("Les Fusées, véhicules de l'avenir" - Hans K. Kaiser, éd. Amiot-Dumont 1954, p. 46) C'ETAIT UN ENGIN BIZARRE ET FRAGILE HAUT DE TROIS METRES. LA CHAMBRE DE COMBUSTION( 60 CM) SUSPENDUE AU SOMMET D'UNE SORTE DE LYRE FAITE DE DEUX MAIGRES TUBES AMENANT LES LIQUIDES DE DEUX RESERVOIRS SITUES A LA PARTIE INFERIEURE DU DISPOSITIF, DE MANIERE A ETRE ELOIGNES D'ENVIRON 1 M 50 DE LA TUYERE. (...) IL S'ENVOLA AVEC UN RUGISSEMENT, DECRIVIT UNE HAUTE TRAJECTOIRE ET PARCOURUT UNE DISTANCE DE 56 METRES EN 2 SECONDES ET DEMIE. UNE VITESSE MOYENNE DE 95 KM/H ,CALCULA, TOUT FIER, SON CONSTRUCTEUR. ("A l'Assaut de l'Espace" - Georges H. Gallet - éd. de la Pensée Moderne, p. 58

    1926, du 24 juillet au 26 septembre

    BERLIN-MOSCOU-PEKIN ET RETOUR
    DEUX JUNKERS G.23 DE LA DEUTSCHE LUFTHANSA. PILOTES ALLEMANDS: SCHNABEL ET POLID, PILOTES RUSSES: KOSLOFF ET KUDRJANZEFF, CHEF D'EXPEDITION R. KNAUSZ, METEOROLOGISTE: SEIKOFF. 20.000KM EN 140 HEURES DE VOL. VOYAGE D'ETUDE EN VUE DE LA CREATION D'UNE LIGNE AERIENNE. ("La conquête de l'air. Chronologie..." A. Van Hoorebeeck, éd. Marabout Université 1967, p. 176)


    1926, 5 août
    URSS - Mongolie, Koukounor


    "... quelque chose de remarquable! Nous étions à notre camp, dans le district de Koukounor, pas loin de la chaîne de Humboldt. Le matin à environ 9 h 30, quelques uns de nos caravaniers aperçurent un aigle noir remarquablement gros, volant au-dessus de nous. Sept d'entre nous commencèrent à observer cet oiseau inhabituel. Au même moment, un autre de nos caravaniers remarqua "il y a quelque chose bien au-dessus de l'oiseau". Et il manifesta son étonnement. Nous vîmes tous, dans une direction allant du nord au sud, quelque chose de gros et de brillant reflétant le Soleil, comme un énorme ovale se déplaçant à grande vitesse. En croisant notre camp, cette chose changea de direction, du sud ou sud-ouest. Et nous vîmes comment elle disparut dans le ciel d'un bleu intense. Nous eûmes même le temps de prendre nos jumelles de campagne et de voir distinctement une forme ovale à surface luisante, dont un côté brillait au Soleil". (Henry DURRANT: "Le livre noir des S.V." - Laffont 1970 - p.74); il cite Nicholas Roerich, Altaï-Himalaya, New York, Frederick A. Stokes, 1929) (Ion HOBANA/Julien WEVERBERGH: "Les OVNI en URSS et dans les pays de l'Est", trad. Laffont 1976, p. 273 - ils situent cela en août 1927) (d'accord, d'accord, mais voyez l'item précédent svp !)

    1926, fin septembre
    USA, près de Salt Lake City


    Colin Murphy, pilote assurant le transport aérien du courrier, eut une rencontre rapprochée une nuit de septembre, vers 23 heures. Il se trouvait à 70 miles de Salt Lake City où il avait décollé quand un énorme objet lumineux passait en trombe près de son petit biplane DH-4 rescapé de la première guerre mondiale. C'était un objet en forme de cylindre, sans ailes ni moteurs, qui devait mesurer près de 90 pieds de long et de 8 à 10 pieds de diamètre. A trois reprises cet étrange objet s'approchait du petit avion. A chaque fois à moins de 50 yards de distance et le moteur de l'avion se mit alors à crachotter. Finalement Collin n'avait d'autre alternative que de faire un atterrissage forcé dans une prairie à moutons. Assez frustré par la tournure des choses, Collin s'extirpa du cockpit et regarda en l'air. L'objet se catapulta comme une balle de fusil et disparut en quelques secondes. ("Ufo's – A century of Sightings by Michael David Hall, Galde Press Inc. 1999, p. 15, 16)

    1926
    ROUMANIE, Colun (Judetul Sibiu)


    Le fermier Ian Brunescu qui menait ses chevaux vers un pâturage vit, vers 01 h 00, en pleine nuit, comme une lance éclairée aussi grande que la pleine Lune. L'objet resta une dizaine de minutes au-dessus des prairies proches, puis vint se poser à la verticale du témoin. Pendant cette phase, qui dura de 3 à 4 minutes, le témoin vit distinctement une forme de bateau qui aurait eu 3 m de long et d'un ou deux mètres de large. Le centre du corps était plus sombre que ses extrémités. Bientôt l'appareil prit la direction d'Arapasul de Jos, et fit une courbe au-dessus d'un petit bois à 3 km de Cirta et s'éteignit alors brusquement. L'OVNI émettait un sifflement et lors de son passage les alentours étaient éclairés comme en plein jour. (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977, p. 236-237)


    1926, novembre
    ANGLETERRE, Bolton (Lancashire)


    Henry Thomas, le jeune fils d'un policier, avait été mis tôt au lit. Il voulait jouer avec ses amis qui se trouvaient dehors. Il se faufila hors de la maison pour les rejoindre. Ils commencèrent un jeu de cache-cache dans les ruelles. Voyant une porte de derrière entrebâillée, Henry pénétra dans la cour avec l'espoir d'y découvrir l'un de ses amis cachés. Dans la cour se trouvaient trois personnes de taille normale, regardant à travers la fenêtre de derrière d'une maison. Le trio était vêtu d'étranges costumes, qui semblaient composés de tubes de caoutchouc gris-argentés, et était chaussé de bottes noires. On aurait dit des versions 'maigres' du "bonhomme Michelin". Ils portaient sur la tête des "casques transparents en forme de dôme". Des tubes en sortaient jusqu'à des réservoirs que les créatures portaient sur leur dos. (note de vog : cette descrïption me fait vraiment penser à des gens ayant revêtu pour l'une ou l'autre raison, des tenues de plongée…) Les hommes se retournèrent pour faire face au gamin. Ils avaient des visages pâles en forme d'ampoule, des yeux sombres et bridés, presque pas de nez et aucune bouche apparente. Henry eut l'impression qu'ils étaient bienveillants malgré leur apparence effrayante. L'un d'eux fit un bruit de glouglou et tous trois commencèrent à s'avancer vers le garçon qui s'enfuit terrorisé. ("Dossiers OVNI", éd. Marshall Cavendish, Paris 1998, Hors série, p. 7)

    Administrateur
    Rang: Administrateur

    Nombre de messages : 299
    Date d'inscription : 21/10/2004

    Feuille de personnage
    De la terre aux étoiles: http://forum.aceboard.net/index.php?login=21844

    Lecture Re: OVNIS PERIODE DE 1920 A FIN 1939

    Message par Administrateur le Sam 25 Aoû - 8:37

    1927, début d'année
    GRANDE BRETAGNE

    PREMIER VOL DU BIPLACE BIPLAN D'UTILISATION GENERALE WESTLAND WAPITI I, 225 km/h, plafond 6280m, autonomie 580 km. Il y aura 512 exemplaires pour la RAF et 500 pour d'autres utilisateurs, dont l'Afrique du Sud qui construit sous licence. Versions à structure métallique, version arctique, à ski, à flotteurs, 80 Wapiti volant aux Indes survivent en 1945. A partir de 1969 la firme WESTLAND se lance surtout dans la construction d'hélicoptères (Sea King, Scout et Wasp, Wessex, Lynx en collaboration avec l'Aérospatiale de France.) (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)

    1927, du 8 février au 16 juin
    TOUR DE L'ATLANTIQUE

    DE PINEDO, DEL PRETE et ZACHETTI, SUR L'HYDRAVION SAVOIA-MACHETTI S.55 "SANTA MARIA" JUSQU'A ROOSEVELT( TEXAS) ET SANTA MARIA II DE NEW YORK A ROME. (résumé du tableau de bord dans le livre cité) ("La conquête de l'air" A. Van Hoorebeeck, éd. Marabout Université 1967, p. 184)

    1927, 19 février
    URUGUAY, TRAVERSEE DE L'ATLANTIQUE SUD.

    LE DORNIER-WAL URUGAY DECOLLE DE MARINA DI PISA AFIN DE TENTER UN TOUR DU MONDE. L'EQUIPAGE EST FORME DES FRERES TADDEO ET GIANCO LARRE-BORGES, D'IBARRA ET DE RIGOLI. ILS GAGNENT CASABLANCA POUR DAKAR, MAIS DOIVENT ATTERRIR AU NORD DU CAP JUBY. L'EQUIPAGE EST ENLEVE PAR LES MAURES. L'APPAREIL EST REPERE TROIS JOURS PLUS TARD PAR LES FRANCAIS MERMOZ ET VILLE. GUILLAUMET ET RIGUELLE APERCOIVENT EGALEMENT L'HYDRAVION, SE POSENT ET EXAMINENT L'EPAVE. LES PRISONNIERS SONT LIBERES QUELQUES JOURS APRES CONTRE RANCON PAR DEUX AUTRES PILOTES FRANCAIS, REINE ET ANTOINE. ("La conquête de l'air" A. Van Hoorebeeck, éd. Marabout Université 1967, p. 184)

    1927, 20 mai
    USA (New-York) - FRANCE (Paris)

    CHARLES LINDBERGH SUR RYAN "SPIRIT OF ST LOUIS" PREMIERE LIAISON SANS ESCALE DE NEW YORK A PARIS EN 33 H 30 DE VOL ET RECORD DE DISTANCE EN LIGNE DROITE AVEC 5809 KM. IL REMPORTE LE PRIX ORTEIG ($ 25 000) ("La conquête de l'air" A. Van Hoorebeeck, éd. Marabout Université 1967, p.187)

    1927, juillet
    ROUMANIE

    Un groupe d'enfants qui gardaient les moutons disaient que "Dieu s'est promené dans le ciel".Nicholae Balcescu recevait de Gheorge Achimescu, ingénieur agronome, ce témoignage: "Alors qu'il faisait très beau et qu'il n'y avait aucun vent, j'ai vu un objet cylindrique de 15 à 20 m de long et d'un diamètre de 3 à 4 m passer au-dessus du village à une altitude comprise entre 200 et 300 m. Il se dirigeait de l'ouest vers l'est, se tenant verticalement dans le ciel. Sa teinte était gris fumée, il n'était pas éclairé. Il se déplaçait dans un silence total. De jeunes bergers qui gardaient des moutons à l'extérieur du village suivirent des yeux cet étrange objet et furent persuadés qu'ils venaient de voir Dieu dans le ciel..." (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977, p. 237-238)

    1927, été
    URSS, Solovyevka

    Cette ville est située à 20 km environ au sud de Lipetsk. En début d'après-midi l'ingénieur I.V. Surkov, vit un disque blanc laiteux dans le ciel au nord. Il avait deux fois la grandeur de la pleine lune, et volait lentement vers l'est. Le temps était chaud, il y avait de nombreux cumulus dans le ciel. En s'approchant d'un de ces nuages, le disque se fit "disparaître" le nuage, qui réapparut quand le disque l'avait traversé. Ceci se produit avec chaque nuage sur la trajectoire de l'objet. L'observation a duré plus d'une demi heure. (Felix Zigel et FSR)

    1927 ou 1928, juillet
    ROUMANIE, Piatra-Olt

    Un soir du mois de juillet 1927 ou 1928 nous avons vu avec de nombreux autres témoins, un cylindre irradiant qui volait en direction de l'est. Il passa au-dessus du village à une vitesse fantastique sans émettre le moindre bruit. Cet objet était plus gros que la pleine Lune. De couleur jaune sa lumière illumina si clairement les rues qu'on se serait cru en plein milieu du jour. Il explosa dans l'air avec une projection d'étincelles rouges (Petre Eremencu) (Ion HOBANA/Julien WEVERBERGH: "Les OVNI en URSS et dans les pays de l'Est" - trad. Laffont 1976 - p. 293-294)

    1927,
    FRANCE, Creuse

    Le dirigeable LZ 127 Zeppelin survola longuement la région des Pierres-Jaumâtres. En même temps apparurent plus haut dans le ciel des sortes d'aéronefs de même forme, qui semblaient l'escorter. (Pierre VIEROUDY: "Ces OVNI qui annoncent le surhomme" - Laffont 1979, p. 53) (note de vog: EN REALITE : ce zeppelin fut construit en ... 1930. Il faisait des trajets entre l'Allemagne et la Russie en 1931. Il ne fait donc pas partie de ceux que la France a reçu en partage le 11 novembre 1918: la France recueille les LZ 113 (LZ 83), LZ 121 Nordstern qui deviendra "Méditerranée", LZ 114 (L 72) qui deviendra "Dixmude"... DES LORS, l'histoire semberait inventée de toutes pièces)

    Administrateur
    Rang: Administrateur

    Nombre de messages : 299
    Date d'inscription : 21/10/2004

    Feuille de personnage
    De la terre aux étoiles: http://forum.aceboard.net/index.php?login=21844

    Lecture Re: OVNIS PERIODE DE 1920 A FIN 1939

    Message par Administrateur le Sam 25 Aoû - 8:38

    1927, automne
    URSS, environs d'Omsk

    Un paysan est éveillé la nuit en sursaut par un bruit assourdissant. Il saute à bas de son lit en se demandant ce qui a pu causer ce fracas infernal. Des hennissements et des piétinements de l'autre côté de la cloison de bois lui font comprendre tout de suite où il lui faut courir. L'homme, qui pense à un voleur, sort dans la cour, empoigne sa fourche et pousse la porte de l'écurie. Ses deux chevaux, fous de terreur, le bousculent, le jettent par terre et s'enfuient au galop vers les champs. Furieux, couvert de fumier, il se relève, va prendre une lanterne et rentre chez lui où il trouve tous les voisins assemblés, alarmés, portant des lumières et des bâtons. L'aspect de l'écurie est ahurissant. La baraque est traversée en tous sens par des fils d'argent de diverses grosseurs, allant du plafond aux murs, des murs au plancher. Et ces fils sont si solides qu'on arrive difficilement à les taillader, même à coups de hache, pour pénétrer au centre de la pièce. Au milieu du plafond il y a un grand trou. On dirait qu'un énorme rocher a traversé le toit, pourtant en regardant par terre, il n'existe pas trace ni de pierres ni de cailloux d'aucune sorte. Mais que voient tous ces braves gens en regardant autour d'eux? Une "chose" horrible, terrifiante, et sans aucun doute vivante, est accrochée à une botte de foin: une masse blanchâtre de la grosseur d'une citrouille. Elle se contracte et se rétracte en séquence comme un cœur ouvert. La "chose" se met à bouger, elle se retourne pour avancer vers ceux qui, cloués sur place, la regardent. En se retournant, elle montre que sa masse entière ressemble à un visage humain. De ce monstre, qui n'est qu'une tête sans corps, sortent de longs tentacules qui se tendent vers ceux qui la contemplent en claquant des dents. Les gens qui ont trop peur s'enfuient en hurlant des prières. Les plus courageux se jettent sur l'ignoble chose et arrivent à la réduire en un tas informe, gluant, d'un blanc bleuâtre. (Peter KOLOSIMO: "Des ombres sur les étoiles" - Albin Michel 1970, p. 340, 341)

    1927, novembre
    ALLEMAGNE, Obernigk (Silésie)

    DES ESSAIS DE MAQUETTES D'AVIONS ACTIONNES PAR UNE FUSEE A POUDRE FURENT EFFECTUES DE DIVERS COTES ET NOTAMMENT PAR LA "GESELLSCHAFT FUR RAKETENFORSCHUNG" en novembre 1927 à Obernigk. ("Les Fusées, véhicules de l'avenir" - Hans K. Kaiser, éd. Amiot-Dumont 1954, p. 69-70)

    1927,
    AUSTRALIE, près de Fernvale (Nouv. Galles du sud)

    Des frères virent passer un ovni en forme de disque bombé, au-dessus de leurs têtes. Il illuminait toute la vallée et finit par atterrir. Le lendemain on trouvait un cercle d'herbe roussies à cet endroit. (Janet and Colin BORD: "Modern Mysteries of the World" - Guild Publishing London 1989, p. 308)

    1927, décembre
    ALLEMAGNE, Erzgebirge

    ESSAIS DE MAQUETTES D'AVIONS MUES PAR FUSEE. ("Les Fusées, véhicules de l'avenir" - Hans K. Kaiser, éd. Amiot-Dumont 1954, p. 70)

    1927,
    USA, Scottsbluff, Nebraska.


    En vol près de Scottsbluff, le pilote Barney Oldfield se voit entouré de "couvercles pour trous d'homme" volants. (A CENTURY OF UFO - UFO Roundup déc. 1999, éd. Joseph Trainor)

    1928, 12 mars
    ALLEMAGNE, Rüsselsheim


    VALIER REUSSIT A INTERESSER A SES ESSAIS L'INDUSTRIEL FRITZ VON OPEL, CONSTRUCTEUR D'AUTOMOBILES. LE 12 MARS 1928 EST LE JOUR SIGNIFICATIF OU, POUR LA PREMIERE FOIS DANS L'HISTOIRE, IL FIT ROULER UN VEHICULE PROPULSE PAR FUSEE ET PORTANT UN HOMME (L'ANCIEN COUREUR KURT C. VOLKHART). L'ESSAI, QUI PASSA INAPERCU DU PUBLIC, FUT ENTREPRIS SUR LA PISTE SPECIALE DE LA FIRME OPEL A RUSSELSHEIM PRES DE MAYENCE. (...) LES FUSEES ETAIENT FOURNIES PAR L'INGENIEUR SANDER, DE WESERMUNDE. ("Les Fusées, véhicules de l'avenir" - Hans K. Kaiser, éd. Amiot-Dumont 1954, p. 66)

    1928, fin avril ou début mai
    USA, près de Yakima (Washington)


    Floyd Dillon, 17 ans, conduisait une voiture sur une route de terre à quelque 15 km de Yakima. Il était 16 heures. Alors qu'il atteignait le sommet d'une petite colline, il vit l'engin apparaître dans le ciel. Il volait à 20 m du sol et se déplaçait lentement. L'objet ressemblait à un hexagone métallique, surmonté d'un dôme de couleur olive terne. Il mesurait environ 7 m de long et 2 m de haut. Dillon pouvait voir des rivets le long d'une section verticale ainsi qu'une fenêtre d'un mètre sur 75 cm, encastrée dans la monture métallique. Dans cette fenêtre il observa la tête et le torse d'un homme habillé d'un uniforme bleu foncé qui "pourrait passer pour un Italien dans ce monde ci". L'objet se déplaça lentement, sans s'arrêter, tandis que l'occupant regardait intensément dans le direction de la voiture. Puis l'objet tourna sur lui-même, traversa la route et s'éloigna soudain à une vitesse terrifiante. (Jacques VALLEE: "Confrontations" - Laffont 1991, p. 185 à 188)

    Administrateur
    Rang: Administrateur

    Nombre de messages : 299
    Date d'inscription : 21/10/2004

    Feuille de personnage
    De la terre aux étoiles: http://forum.aceboard.net/index.php?login=21844

    Lecture Re: OVNIS PERIODE DE 1920 A FIN 1939

    Message par Administrateur le Sam 25 Aoû - 8:38

    1928, juin
    GRANDE BRETAGNE


    PREMIER VOL DU PREMIER BOMBARDIER DE JOUR BIPLACE HAWKER, série Hart. (il y aura par la suite les séries Fury (Biplan et Monoplan), Typhoon, Tempest, Hurricane, Meteor, et les Hawker Siddeley Sea Hawk, Hunter, Javelin, Vulcan, Sea Vixen, Buccaneer, Harrier, Hawk, Nimrod). Le type de 1928 avait une vitesse max. de 170 km/h, plafond environ 5000 m. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)


    1928, 25 juin
    USA


    PREMIER VOL DU BOEING F4B/P-12, CHASSEUR DE JOUR MONOPLACE DE POURSUITE, vitesse de croisière 241 km/h, plafond 8320 m, fabrication en série depuis mai 1929, dernière livraison le 28 février 1933. Restés en service jusqu'à la fin de 1945, et en 1976 certains volaient encore. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)

    1928, 11 juillet
    ALLEMAGNE, Wasserkuppe (Rhön)


    LE PREMIER VOL DU MONDE PAR FUSEE AVEC UN ÊTRE HUMAIN A BORD, DU HAUT DE LA WASSERKUPPE. LE PILOTE ETAIT F. STAMER, UN FERVENT DU VOL A VOILE. IL SE SERVAIT D'UN PLANEUR DU TYPE "CANARD" DE L'INSTITUT D'ESSAIS RHON-ROSITTEN, DANS LEQUEL ETAIENT MONTEES DEUX FUSEES SANDER A COMBUSTION LENTE, D'UNE POUSSEE DE 12 ET 15 KILOS. LE LANCEMENT SE FIT AU SANDOW, A LA MANIERE DES PLANEURS. LES DEUX FUSEES DEVAIENT ENSUITE ETRE ALLUMEES ELECTRIQUEMENT L'UNE APRES L'AUTRE. C'ETAIT FINALEMENT LE TROISIEME ESSAI, LES DEUX PREMIERS N'AYANT PAS REUSSI, QUI PORTA L'AVION A ENVIRON 1300 METRES EN UN TEMPS APPROXIMATIF DE 60 A 80 SECONDES. ("Les Fusées, véhicules de l'avenir" - Hans K. Kaiser, éd. Amiot-Dumont 1954, p. 70)

    1928, août
    CHINE, Jonhong (Anhui)


    Une nuit d'août 1928, je prenais le frais dehors avec les villageois. Le ciel sans lune était étoilé, il n'y avait pas d'éclairs. A 20 heures environ, nous avons vu au-dessus de la chaîne de Dabi, un énorme et très long serpent blanc se dirigeant vers nous. Argenté, ce serpent volant, tête levée, survolait les montages et la campagne et venait tout droit dans notre direction. Mais tandis qu'il volait juste au-dessus de ma tête, le serpent éteignit toutes ses lumières et s'effaça mystérieusement. Mon observation a duré cinq minutes et les témoins se comptent par centaines. Le serpent blanc était à quelques milliers de mètres d'altitude, les gens regardaient ce phénomène bouche bée. La tête et la queue de l'engin volant étaient lumineuses; il ressemblait fort à un serpent dressé tout droit dans le ciel. Il mesurait plus de 200 m et se déplaçait sans se tordre. Son diamètre apparent mesurait plus d'un mètre. (SHI BO : « La Chine et les extraterrestres » éd. Mercure de France, 1983, p. 75)

    Administrateur
    Rang: Administrateur

    Nombre de messages : 299
    Date d'inscription : 21/10/2004

    Feuille de personnage
    De la terre aux étoiles: http://forum.aceboard.net/index.php?login=21844

    Lecture Re: OVNIS PERIODE DE 1920 A FIN 1939

    Message par Administrateur le Sam 25 Aoû - 8:38

    1928, novembre
    USA, Milton (Dakota du Nord)

    Un OVNI rond comme une soupière renversée survola la région en émettant des rayons lumineux puissants qui effrayèrent le bétail. (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977, p. 238) Deux frères accompagnant le bétail près de Milton, virent un engin en forme de soupière renversée, volant à très grande vitesse, à moins de 20 pieds d'altitude. L'objet portait 4 ou 5 lumières sur le ventre, assez lumineuses pour éclairer toute la zone. Le passage de l'objet était accompagné d'un bruit ressemblant au passage de l'air dans un tube. ("Ufo's – A century of Sightings" by Michael David Hall, Galde Press Inc. 1999, p. 16)

    1928
    USA, Griffith Park, Californie


    Léo Bentz, ancien constructeur d'automobiles, a déclaré que lui-même et un ami avaient assisté, en 1928, au Griffith Park, à la démonstration confidentielle d'un modèle d'engin aérien, en forme de soucoupe. L'inventeur en était George De Bay, qui recherchait de nouveaux principes de propulsion aérienne. Il avait dessiné les plans d'un engin qui devait se déplacer dans l'air comme une pierre plate, ou plutôt comme une soucoupe renversée, et utiliser pour sa propulsion le principe du vide, ce qui demandait dix fois moins d'énergie qu'il n'en était dépensé à cette époque pour les avions. On pense que De Bay est parti pour l'U.R.S.S. (F. Scully: "Le Mystère des Soucoupes Volantes", éd. Del Duca, Paris "Les éditions Mondiales" 1951, p. 171, il cité le "Los Angeles Examiner" du 5 juillet 1947, titre "Un essai de "soucoupe volante" a eu lieu en Californie en 1928") (à vérifier si possible…)

    1928, 1929
    ALLEMAGNE


    ESSAIS DE PROPULSION D'AVIONS PAR FUSEE PAR LA SOCIETE "RHöN-ROSITTEN EN 1928 ET PAR L'INGENIEUR RUDOLF KOLLMORGEN A PARTIR DE 1929. CE DERNIER, AVEC UN MODELE REDUIT ENTIEREMENT METALLIQUE, D'UNE ENVERGURE DE 3 METRES, ATTEIGNIT DES VITESSES DE 360 KM/H LORS D'ESSAIS TRES COURTS. LA PLUPART DES MODELES REDUITS NE RESISTERENT PAS A LA FORCE PROPULSIVE DES FUSEES: ILS SE DETERIORAIENT EN PLEIN VOL OU FURENT DETRUITS A L'ATTERRISSAGE. ("Les Fusées, véhicules de l'avenir" - Hans K. Kaiser, éd. Amiot-Dumont 1954, p. 70)

    1929, 15 juin
    CANADA, Fermeneuve (à 200 km de Montréal)


    Vers 23 h 00 Lévis Brosseau rentrait chez lui. "En arrivant au haut de la côte, un peu avant la fourche du chemin, j'ai aperçu une grosse noirceur sur le dessus de la colline rocheuse que vous voyez-là. Une sorte de nuage noir avec une percée jaunâtre dedans... qu'on aurait vu un éclair au travers. J'ai pensé qu'un orage se préparait et j'ai pressé mon cheval car je ne voulais pas me faire prendre par la pluie. Rendu à l'étable, dans le fond du vallon, je l'ai dételé vivement et conduit par la bride vers le petit pont qui enjambait le ruisseau dans ce temps-là, pour le mener au pacage qui commençait à peu près ici. (..) Je montais donc la côté, quand, en débouchant ici, j'ai revu sur la gauche ma lueur jaunâtre dans le milieu, comme les pissenlits... puis du noir alentour et j'ai entendu un bruit confus... A ce moment-là, mon cheval s'est mis à s'agiter et à renâcler en relevant la tête. Je montais toujours en regardant cette masse noire un grand rond jaune au centre. Et cela semblait reposer sur le sol, à peu près à 150 pieds de moi. Je me disais: "dis-moi donc... c'est tout arrêté!..." Et je distinguais vaguement dans la nuit quatre ou cinq petits gars qui semblaient se courir autour... dans un rayon d'une vingtaine de pieds. J'entendais confusément leurs voix aiguës et je pensais "Tiens! Les petits Legault sont allés à la pêche avec les petits Brown - c'était le temps de la barbotte au lac - C'est drôle! Pourquoi sont-ils passés par là? Ils ont toujours coutume de passer par le petit pont..." En ouvrant la barrière... mon cheval est parti comme une flèche... A ce moment-là je ne voyais plus les petits gars. Mais la masse noire s'est brusquement élevée de terre avec un bruit de machine centrifuge, un ronronnement d'écrémeuse: "iiiii..." Ca a passé au-dessus de moi, à une cinquantaine de milles à l'heure, à la hauteur de la grange, pas très haut puisque ça a fait comme un déplacement d'air et comme un léger tremblement de terre.(...) Cela me paraissait rond et puis en passant au-dessus de moi, ça parlait là-dedans. Ca parlait une petite voix, puis une grosse voix... Comme si quelqu'un se répondait ""u... A ...u... A..." (...) Ca parlait fort. Puis je l'ai suivi du regard, il s'en allait vers le Lac des Journalistes et vers le village.(...) C'était rond et assez grand, une cinquantaine de pieds, et le rond lumineux avec les carreaux une quinzaine de pieds de diamètre.(...) Dans tous les cas ça m'éclairait. C'était jaunâtre, un peu comme le soleil. Et puis, il y avait des "affaires" tout le tour. Disons, à tous les trois pieds, c'était presque pareil à ce qu'on nous montre à la télévision (note de vog: comme un treillis losangé sur le pourtour noir) (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977, p. 239-241)

    1929, 17 juillet
    USA, Auburn, Massasuchetts


    GODDARD UTILISA A NOUVEAU UNE FUSEE A PROPULSION . LE CARBURANT EMPLOYE ETAIT DE L'ESSENCE ET DE L'OXYGENE LIQUIDE. LA FUSEE EMPORTAIT UN APPAREIL PHOTOGRAPHIQUE ET UN BAROMETRE, ET LES DEUX APPAREILS REVINRENT AU SOL SANS DOMMAGE, SUPPORTES PAR UN PARACHUTE. Vers cette époque, le colonel Lindbergh, le célèbre aviateur qui, le premier, traversa l'Atlantique, intervint en faveur des essais de Goddard. Il obtint une donation de Guggenheim (roi du cuivre) qui permit à Goddard de poursuivre ses recherches à proximité de ROSWELL (Nouveau Mexique) dans des conditions plus propices. Sur le nouveau champ d'expérience s'érigea un atelier et, dans les environs, fut construite une tour haute de 7 mètres destinée à servir de banc d'essai. A environ 25 km de là était placée une seconde tour, de 20 m de haut, servant de tour de lancement. ("Les Fusées, véhicules de l'avenir" - Hans K. Kaiser, éd. Amiot-Dumont 1954, p. 47)

    Administrateur
    Rang: Administrateur

    Nombre de messages : 299
    Date d'inscription : 21/10/2004

    Feuille de personnage
    De la terre aux étoiles: http://forum.aceboard.net/index.php?login=21844

    Lecture Re: OVNIS PERIODE DE 1920 A FIN 1939

    Message par Administrateur le Sam 25 Aoû - 8:39

    1929, août
    en mer, océan atlantique, à 650 km des côtes de la Virginie


    Le "Coldwater" de la South Atlantic Steamship Line se trouvait à plus de 650 km des côtes de la Virginie. Un des matelots du navire, Thomas Stuart raconte: Un objet lumineux est apparu dans le ciel. Cela paraissait très grand, comme un gigantesque avion. Il se déplaçait à une vitesse que j'estime à 160 km/h en direction des Bermudes". Il n'existait pas à cette époque de vol transocéanique.. (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977, p. 239-241) (note de vog: sauf e.a .... LE TOUR DU MONDE EN 4 ETAPES, AVEC TRAVERSEE DE L'ATLANTIQUE NORD, PAR LE DIRIGEABLE "GRAF ZEPPELIN" (...) DEPART LE 8 AOUT 1929 A LAKEHURST, ARRIVEE FRIEDRICHSHAVEN LE 10, DEPART LE 15 ARRIVEE A TOKYO LE 19,, DEPART LE 23 ARRIVEE A LOS ANGELES LE 26 , DEPART LE 27 ET RETOUR A LAKEHURST LE 29 AOUT.... ("La conquête de l'air. Chronologie..." A. Van Hoorebeeck, éd. Marabout Université 1967, p. 214, 215 )

    1929, 30 septembre
    ALLEMAGNE, Francfort


    FRITZ VON OPEL DECOLLA DE L'AERODROME POUR TENTER UN VOL AVEC FUSEES, PROVOQUANT UNE GRANDE SENSATION PARMI LE PUBLIC. APRES DEUX ESSAIS PRELIMINAIRES RATES, IL REUSSIT DANS L'APRES MIDI DU MEME JOUR UN VOL DE 1500 METRES. LE DECOLLAGE S'EFFECTUAIT DEJA A L'AIDE D'UNE FUSEE. L'APPAREIL ETAIT MU PAR UN ENSEMBLE DE FUSEES ALLUMEES DEUX PAR DEUX ET ATTEIGNIT UNE VITESSE DE 120 KM/h. (...) ("Les Fusées, véhicules de l'avenir" - Hans K. Kaiser, éd. Amiot-Dumont 1954, p. 71)

    1930
    GRECE, Mouzaci


    Un objet bleu en forme de losange est passé lentement dans le ciel en lançant des éclairs, se dirigeant sans bruit vers Phici et Larisa.(Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977, p. 242)

    1930, été (donc janvier, février, car partie australe..)
    AFRIQUE DU SUD, PieterMaritzburg (Natal)


    Observation d'ovni: "une plaque massive de métal brillant, à chaque mouvement, un grand flash de lumière sortit de chaque côté." Cette chose fut observée pendant 40 minutes. Au bout de ce temps elle s'éleva à grande vitesse et disparut. (Janet and Colin BORD: "Modern Mysteries of the World" - Guild Publishing London 1989, p. 351) DU 11 JANVIER AU 24 FEVRIER LES ANGLAIS GREET ET BOARD COMMANDANTS D'UNE ESCADRILLE DE 4 FAIREY III F, QUITTENT LE CAIRE POUR LE CAP. LE 15 JANVIER ILS PARTICIPENT A DES MANOEUVRES A ENTEBBE, LE 21 A TABORA. ILS ARRIVENT AU CAP LE 1 FEVRIER ET EN REPARTENT LE 4 FEVRIER ACCOMPAGNES DE 4 FAIREY DE LA SOUTH AFRICAN AIR FORCE. RETOUR AU CAIRE APRES UN PARCOURS DE 17600 KM. ("La conquête de l'air. Chronologie..." A. Van Hoorebeeck, éd. Marabout Université 1967, p. 222)

    1930, fin de l'automne
    FRANCE, Toulx-Sainte-Croix (Creuse)


    (cfr: 1906: La Celle sous Gouzon) Jules B. rentrait au village par la route. Il était entre 21 h 00 et 22 h 00. Le témoin vit un petit être traverser la route, à une quarantaine de mètres de lui. Le personnage marchait à l'allure normale d'un homme, mais ses jambes étaient immobiles, collées verticalement l'une contre l'autre et il glissait sur le sol. Quand il fut arrivé de l'autre côté de la route, cet étrange petit bonhomme se volatilisait instantanément sur place. (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977, p. 243)

    1930,
    USA, High Bridge, (New Jersey)


    Howard Menger, âgé de 8 ans (né le 17 février 1922) observe souvent avec ses camarades, des disques dans le ciel. (suite en 1931, juin-juillet) (Jean-Francis CROLARD: "L'énigme des E.T." - éd. Guy Trédaniel 1995, p. 145)

    Administrateur
    Rang: Administrateur

    Nombre de messages : 299
    Date d'inscription : 21/10/2004

    Feuille de personnage
    De la terre aux étoiles: http://forum.aceboard.net/index.php?login=21844

    Lecture Re: OVNIS PERIODE DE 1920 A FIN 1939

    Message par Administrateur le Sam 25 Aoû - 8:39

    1930
    AUSTRALIE, Mandurah


    Tout à coup apparut, le soir, dans la maison paternelle de Beryl Hickey, une petite entité chauve, avec de grandes oreilles, une large bouche fendue sans lèvres, des yeux globuleux, luisant de tout son corps comme si elle était enduite de graisse, avec des petites mains et des petits pieds roses bien formés, comme ceux d'un bébé, haute de 50 cm environ. Son père, qui était un homme très chrétien, crut que c'était le diable. Il lança un filet sur cette créature pour l'évacuer dehors. Elle se mit à crier comme une souris. Il fut défendu à Beryl de parler de cet événement à qui que ce soit, mais elle confia cependant sons secret à une amie. Celle-ci le lui rappela à la sortie du film "ET". (Janet and Colin BORD: Modern Mysteries of the World " - Guild Publishing London 1989, p. 147) De petits humanoïdes aparaissent dans une ferme de Mandurah et demandent de l'eau. Le fermier terrifié les a abattu à coups de feu (A CENTURY OF UFO - UFO Roundup déc. 1999, éd. Joseph Trainor)

    1930, 21 mai
    GRANDE BRETAGNE, Caterham


    UN BALLON D'ENFANT S'ELEVE DE CATERHAM. IL SERA RETROUVE LE 4 JUIN 1930 A NEW-YORK.. ("La conquête de l'air. Chronologie..." A. Van Hoorebeeck, éd. Marabout Université 1967, p. 225).

    1930, 12 décembre
    USA, Mescalero, Roswell


    FUSEE DE R.H. GODDARD, ESSAI, ALTITUDE 600 METRES. (Réf. GESAG, lancements, Ley 1958 p. 248)

    1930, fin d'année
    ESPAGNE, Barcelone


    (source: Ufo Roundup vol. 3 n° 15 du 12 avril) Le magazine espagnol "Enigmas" éditeur Iker Jiminez, consacre un article à Ribera. Le fameux ufologue espagnol Antonio Ribera prétend qu'il a eu des contacts avec un extraterrestre à la fin de l'année 1930, quand il était âgé d'une dizaine d'années. Aujourd'hui, Ribera, 78 ans, prétend que c'est arrivé dans sa chambre à coucher à Barcelone. Il apparut une très puissante lumière verte, venant de nulle part. Le petit Antonio Ribera vit alors "une entité de petite taille, corpulente, et quadrupède". Il ne put distinguer ni bras, ni poitrine, ni jambes. Il n'avait pas vraiment peur, mais était étourdi et très curieux. Cet extraterrestre expliquait au garçon que les voyages dans l'espace avaient maintenant atteint le point d'en venir au "contact calme" avec des humains sélectionnés. Ribera, qui a écrit plus de 40 livres, prétend qu'il a été choisi, a reçu la connaissance, et se devait d'instruire la population....

    1930 ou 1932, été
    FRANCE, Valence "Eperviers"


    Alors âgé de 8 ou 10 ans, vivant avec son père (sa mère étant décédée) M. J.R. était sorti pour satisfaire un besoin naturel à une dizaine de mètres de la maison, de l'autre côté de la cour, derrière une haie de troènes, en bordure d'un petit ruisseau. Il était partiellement caché par la haie et quand il se releva il aperçut dans la cour, à 5 ou 6 mètres de lui, un petit bonhomme de 50 à 60 cm de haut (bien plus petit que lui) qui venait dans sa direction. Il semblait être vêtu d'une sorte d'uniforme gris. Lorsqu'il aperçut le jeune témoin, il fit demi-tour et s'enfuit à toute allure à travers le potager et disparut dans la nuit. (M. FIGUET/ J.L. RUCHON: "Ovni, Premier dossier complet.." éd. Alain Lefeuvre 1979, p. 642)

    1931, 2 février
    AUTRICHE, Graz (Steiermark)


    OBERTH AUX USA AVAIT UN PROJET DE FUSEE POSTALE TRANSOCEANIQUE. MAIS IL FUT DEMONTRE PAR L'INGENIEUR AUTRICHIEN FRIEDRICH SCHMIEDL QUE DES FUSEES POSTALES POUVAIENT EGALEMENT ETRE EMPLOYEES OPPORTUNEMENT SUR DE COURTES DISTANCES, PAR EXEMPLE POUR LE RAVITAILLEMENT DE VILLAGES MONTAGNARDS D'ACCES DIFFICILE. LE 2 FEVRIER, LA PREMIERE FUSEE POSTALE NOMMEE "V7" PARTIT DES ENVIRONS DE GRAZ (ENTRE HOCHTROTSCH ET SEMRIACH) EN EMPORTANT 102 ENVOIS POSTAUX. ILS ETAIENT AFFRANCHIS AVEC DES TIMBRES-POSTE REGULIERS MAIS DES "TIMBRES FUSEES" ET DES CACHETS SPECIAUX D'ORIGINE PRIVEE Y ETAIENT APPOSES EN SUPPLEMENT. APRES L'ATTERRISSAGE DE LA FUSEE, LES SERVICES OFFICIELS DES POSTES SE CHARGEAIENT DE LA TRANSMISSION ET DE LA REMISE DES LETTRES AUX DESTINATAIRES. (...) MAIS UN SERVICE POSTAL OFFICIEL ET REGULIER PAR FUSEES NE FUT JAMAIS ORGANISE. ("Les Fusées, véhicules de l'avenir" - Hans K. Kaiser, éd. Amiot-Dumont 1954, p. 72, 73) LE SERVICE SE PROLONGEA PLUSIEURS ANNEES ET L'ON DOIT NOTER QUE LES FUSEES DE SCHMIEDL FONCTIONNERENT REMARQUABLEMENT. CE N'ETAIENT POURTANT QUE DE SIMPLES FUSEES A POUDRE DE 1 M 70 DE LONG ET DE 25 CM DE DIAMETRE AVEC TROIS AILETTES STABILISATRICES A L'ARRIERE. LE POIDS TOTAL DE 30 KILOS COMPORTAIT UN PEU PLUS DE 20 KILOS DE CHARGE PROPULSIVE. LE COURRIER TRANSPORTE ETAIT LOGE DANS LE CONE DE PENETRATION A L'AVANT. LEUR PARACHUTE NE MANQUA JAMAIS DE S'OUVRIR ET PAS UNE LETTRE NE FUT PERDUE. ("A l'Assaut de l'Espace" Georges H. Gallet, Ed. de la Pensée Moderne p. 53)

    1931
    FRANCE


    PREMIER VOL DU BOMBARDIER DE RECONNAISSANCE, 5 PLACES, AMIOT 143, fabriqué en série dès 1935, vitesse de croisière 270 km/h, plafond 9000 m. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)

    1931, 21 février
    ALLEMAGNE, Dessau


    LANCEMENT D'UNE FUSEE WINKLER, L'ESSAI ECHOUE, ALTITUDE 3 METRES C'ETAIT LA PREMIERE FUSEE A COMBUSTION LIQUIDE EN EUROPE (Ley 1958, p. 145)

    1931,
    HONGRIE


    PREMIER VOL DU PROTOTYPE BUDAPEST DE WEISS MANFRED SOLYOM, 320 km/h, autonomie 675 km, BIPLACE DE RECONNAISSANCE TACTIQUE. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)

    Administrateur
    Rang: Administrateur

    Nombre de messages : 299
    Date d'inscription : 21/10/2004

    Feuille de personnage
    De la terre aux étoiles: http://forum.aceboard.net/index.php?login=21844

    Lecture Re: OVNIS PERIODE DE 1920 A FIN 1939

    Message par Administrateur le Sam 25 Aoû - 8:39

    1931, 14 mars
    ALLEMAGNE, Dessau-Grosskühnau


    LA PREMIERE FUSEE A LIQUIDE MUE PAR DU METHANE ET DE L'OXYGENE LIQUIDE, DE L'INGENIEUR WINKLER, DECOLLA DE DESSAU. ("Les Fusées, véhicules de l'avenir" - Hans K. Kaiser, éd. Amiot-Dumont 1954, p. 78) ELLE DEVIE DE LA VERTICALE ET RESTE SOUS LES 500 METRES. (Ley 1958, p. 145)

    1931,
    fin de mars à CANNES (France)
    en mai en SARDAIGNE (Italie)


    en juin à MELLE (Belgique, près de Gand)
    Divers témoins observaient des boules lumineuses silencieuses ou des objets ovoïdes grisâtres. (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977, p. 243)

    1931, fin mars
    FRANCE, Cannes


    Le témoin qui conduisait un car vit, soudain, sur la route, une sorte de terre plein avec une "cascade lumineuse" qui se déchira en deux pour laisser apparaître la "vierge". Celle-ci était grande, 1 m 80 et se tenait au milieu de la chaussée comme une personne qui attend. Le vêtement était serré, long et blanc, avec une large ceinture bleue, un pan tombant sur le côté. L'apparition avait un voile sur la tête, il ne couvrait pas les yeux. Les traits du visage n'ont pas bougé, elle a simplement avancé les bras vers le témoin, puis elle s'est élevée du sol pour se fondre dans un nuage rond qui se tenait à côté. Il est parti silencieusement et à toute vitesse. Il a pris une forme ovoïde et a disparu en moins de quarante secondes, laissant derrière lui une traînée lumineuse. Il fut observé lors de son passage au-dessus de Nice (Erich ZURCHER: "Les apparitions d'Humanoïdes" - éd. Alain Lefeuvre 1979, p. 209)

    1931, 15 avril
    ALLEMAGNE, Osnabruck (Basse Saxe)


    LES ESSAIS DE L'INGENIEUR TEINHOLD TILING EFFECTUES VERS 1931 MERITENT UNE ATTENTION PARTICULIERE. TILING CONSTRUISIT DES FUSEES A POUDRE EN FORME DE TORPILLE, PILOTEES AUTOMATIQUEMENT ET MUNIE D'AILES. AU COURS DE L'ASCENSION LES AILES ETAIENT REPLIEES DANS L'EMPENNAGE ET MAINTENUES PAR UN DISPOSITIF DE VERROUILLAGE. AU POINT CULMINANT DE SA TRAJECTOIRE, APRES COMBUSTION DE LA CHARGE PROPULSIVE, UNE FUSEE A TEMPS LIBERAIT LE DISPOSITIF DE VERROUILLAGE. LES AILES SE DEPLOYAIENT ALORS ET AMENAIENT AU SOL, EN VOL PLANE, LA FUSEE. TILING, AVEC SES MODELES, AURAIT ATTEINT UNE ALTITUDE MAXIMUM DE 800 METRES. LA PORTEE HORIZONTALE A DÛ SE SITUER A PRES DE 8000 METRES. IL EFFECTUA DES CENTAINES D'ESSAIS A L'AIDE DE MODELES ET ORGANISA POUR LE PUBLIC D'INNOMBRABLES JOURNEES DE VOL AVEC FUSEES. ("Les Fusées, véhicules de l'avenir" - Hans K. Kaiser, éd. Amiot-Dumont 1954, p. 72)

    1931, avril
    ALLEMAGNE, Berlin (aérodrome du Tempelhof)


    L'INGENIEUR REINHOLD TILING AVAIT CONCU EN SECRET (MAIS AVEC L'APPUI OCCULTE DU GOUVERNEMENT ALLEMAND) DES FUSEES A POUDRE DOTEES D'UNE PAIRE D'AILES ESCAMOTEES AU DEPART, DANS LE CORPS DE LA FUSEE. UN DISPOSITIF AUTOMATIQUE DECLENCHAIT AU SOMMET DE LA TRAJECTOIRE QUE LA FUSEE PROLONGEAIT ENSUITE EN VOL PLANE, AUGMENTANT CONSIDERABLEMENT SA PORTEE. A PARTIR D'AVRIL 1934 EN FIT DE NOMBREUSES DEMONSTRATIONS PUBLIQUES TRES REUSSIES, NOTAMMENT SUR UN LAC PRES D'OSNABRUCK. MAIS A BERLIN UN COUP DE VENT FIT DEVIER UNE DES FUSEES QUI RETOMBA PARMI LES SPECTATEURS. ("A l'Assaut de l'Espace" Georges H. Gallet, éd. de la Pensée Moderne, p. 37)

    1931, 7 mai
    ALLEMAGNE, Berlin Reinickendorf


    EN 1930 L'ADMINISTRATION MUNICIPALE MIT A LA DISPOSITION DES USINES JUNKERS LE TERRAIN D'UN ANCIEN CHAMP DE TIR QUI FUT AMENAGE EN PREMIER TERRAIN MONDIAL DES FUSEES ( RAKETEN-FLUGPLATZ). KLAUS RIEDEL CONSTRUISIT UNE FUSEE A LIQUIDE ENCORE PLUS SIMPLE, DU TYPE TRACTIF, PREVUE POUR 1 KILO DE CARBURANT SEULEMENT. AFIN DE LA DISTINGUER DES AUTRES, ELLE FUT APPELEE "REPULSOR". LE PREMIER REPULSOR DECOLLA LE 7 MAI DU RAKETENFLUGPLATZ. DES TRAVAUX ULTERIEURS PERMIRENT D'ATTEINDRE BIENTOT DES ALTITUDES DE MILLE METRES. ("Les Fusées, véhicules de l'avenir" - Hans K. Kaiser, éd. Amiot-Dumont 1954, p. 75)

    1931, 23 mai
    ALLEMAGNE, Berlin, Reinickendorf


    LANCEMENT DE REPULSOR N° 2, ESSENCE-OXYGENE, ALTITUDE 60 METRES, PORTEE 600 M. (GESAG, Lancements, Ley 1958 p. 148)

    1931, juin
    ALLEMAGNE, Berlin, Reinickendorf


    LANCEMENT DE REPULSOR N° 3, ESSAI, ALTITUDE 450 METRES. (GESAG, Lancements, Ley 1958 p 150)

    1931, 10 juin
    AUSTRALIE, Mer de Tasmanie


    Dans l'après-midi Sir Francis Chichester, vit un bateau "clignotant" quand il vola à bord de son avion "Gypsy Moth". Il publia son observation pour la première fois en 1932. (THE OZ FILES, William Chalker; THE LONELY SEA AND THE SKY, Sir Francis Chinchecster éd.Pan , London, 1964, page 185.)

    1931, juin ou juillet
    USA, High Bridge (New Jersey)


    Howard B. Menger, 9 ans et son frère, Alton Menger, 7ans, voient deux soucoupes volantes en plein jour. "C'était dans les prairies, un des ces jours chauds de juin ou de juillet que j'ai commencé à avoir des sensations différentes, difficiles à expliquer. C'est à ce moment que nous commencions à voir des soucoupes dans le ciel. Mon frère et moi voyions ces lumières brillantes dans le ciel et un jour l'une d'elle atterrit dans le champ où nous jouions. L'objet avait la forme d'un disque et mesurait environ 3 mètres de diamètre. Curieux et intrigués nous nous en approchions. Pendant ce temps là nous voyions dans le ciel une autre brillante lumière planer comme pour nous observer. Le cœur battant mais courageux nous avancions toujours et quand nous étions à environ 25 mètres du disque au sol, celui dans le ciel disparut tout à coup. Nous essayions d'être courageux mais le disque au sol se mit à vibrer et puis, dans un flash éblouissant et à une vitesse incroyable, il s'envola." (Howard Menger: "From outer space to you" édition Saucerian Books, Clarksburg, W.V., 1959, pages 20 et 21.)

    Administrateur
    Rang: Administrateur

    Nombre de messages : 299
    Date d'inscription : 21/10/2004

    Feuille de personnage
    De la terre aux étoiles: http://forum.aceboard.net/index.php?login=21844

    Lecture Re: OVNIS PERIODE DE 1920 A FIN 1939

    Message par Administrateur le Sam 25 Aoû - 8:40

    1931, août
    POLOGNE


    PREMIER VOL DU CHASSEUR MONOPLACE PZL P-11, 360 km/h, plafond 11000m, et autonomie (en vitesse de croisière sans combat) 810 km. La série P-23 (bombardier triplace) vole dès le mois d'août 1934, et la série Karàs en juin 1936. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)

    1931, août
    ALLEMAGNE, Reinickendorf, Berlin


    LANCEMENT DE REPULSOR 1 S, ESSAI, ALTITUDE 990 METRES, RETOMBEE ASSISTEE PAR PARACHUTE. (GESAG, Lancements, Ley 1958 p. 150)

    1931
    ANGLETERRE


    En 1931, un pilote anglais signala avoir aperçu un étrange "objet" dans le ciel. A cette époque, ce phénomène isolé ne retint pas l'attention du public... (Jimmy GUIEU : "Les S.V. viennent d'un autre Monde" Fleuve Noir 1954 - Réédition Omnium Littéraire 1972 p. 222) (ni vraiment la nôtre…)

    1931?
    FRANCE, St Cirgues en Montagne


    "Le fermier de Dizonnanches vous racontera qu'une fois, revenant de la foire de Saint Cirgues, à cheval, avec sa femme en croupe, entre 20 et 21 heures, quand ils arrivèrent au ruisseau du Diable, pas loin du Paradis, ils virent une clarté comme celle d'une grande lanterne qui dévalait le long du ruisseau, portée par un grand chaudron, qui courait sans bruit, mais vite, vite, comme un lièvre. Et tout à coup elle s'en est allée se perdre dans la Clape de la Loire, pas loin de là." (M. FIGUET/ J.L. RUCHON: "Ovni, Premier dossier complet.." éd. Alain Lefeuvre 1979, p. 642)


    1931, FIN NOVEMBRE
    PAYS-BAS, FRISE


    UNE DES FUSEES LANCEE DE WANDERGOOG SUR LES ILES DE LA FRISE ORIENTALE, AVAIT DEPASSE 9500 M D'ALTITUDE. ("A l'Assaut de l'Espace" Georges H. Gallet, éd. de la Pensée Moderne, p. 37)

    1931, fin d'année
    TCHECOSLOVAQUIE


    PREMIER VOL DU CHASSEUR MONOPLACE AVIA 34, vitesse max. 400 km/h, plafond 10600m. En août 1933 il sera suivi du type 534 et restera en, service au-delà de 1938. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)

    1932, janvier
    USA


    PREMIER VOL DU BOMBARDIER MOYEN DE 4 A 5 PLACES MARTIN 123, 342 km/h, plafond 7500m, autonomie avec charge de bombes 1250 km, tourelle en nez, cockpit arrière de tir. En 1956 il y a 152 de ces avions livrés. Il y aura des petits frères, le Maryland (bombardier trois places), le Baltimore (bombardier léger quadriplace, le Marauder (bombardier 5 places) le Mariner (hydravion de patrouille et de lutte anti-sous-marins avec équipage de neuf hommes, suivi de l'hydravion Marlin (1948) (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)

    1932, 20 mars
    USA


    PREMIER VOL DU CHASSEUR DE JOUR MONOPLACE BOEING P-26, vitesse de croisière 322 km/h, plafond 8350m. Certains de ces avions furent toujours en service à l'armée de l'air du Guatemala jusqu'en 1955. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)

    1932, 19 avril
    USA, Mescalero, Roswell


    LANCEMENT DE FUSEE PAR R.H. GODDARD, ESSAI CONTROLE GYRO SUR PRESSION DES GAZ, RETOMBEE LE MEME JOUR. (GESAG, Lancements, Ley 1958 p. 248)


    1932, 19 juin
    FRANCE


    PREMIER VOL DU CHASSEUR MONOPLACE DEWOITINE SERIE D-500, 360 km/h et plafond à 10790m. , structure entière en alliage léger et en revêtement travaillant, dernières livraisons début 1938. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)


    1932, juillet et août
    ALLEMAGNE


    LANCEMENT DE LA FUSEE "MIRAK II" PAR L'ALLEMAGNE ("La conquête de l'air. Chronologie..." A. Van Hoorebeeck, éd. Marabout Université 1967, p. 246)



    1932, octobre
    CANADA, Joliette (Québec)


    Cinq jeunes canadiens s'approchaient de l'entrée de la ville vers 19 h 00, quand ils aperçurent un personnage de près de 3 m de haut qui traversait un cimetière proche. Il était vêtu d'une combinaison blanche et marchait d'un bon pas. Pris de panique, le conducteur de la voiture accéléra immédiatement alors que l'être était arrivé à moins de 2 m du véhicule, ne semblant d'ailleurs nullement préoccupé par la présence des témoins. (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977, p. 244)

    1932, 29 novembre
    BELGIQUE, Beauraing (Namur)


    Début de la trentaine d'apparitions. Vers 18 h 45 Mmes Hennicken, Jacquemin, Dubois et Delruche, alors enfants, observent un objet allongé entouré d'étoiles et n'émettant aucun son. L'objet, de couleur blanche, s'immobilise au-dessus d'un remblais du chemin de fer. Ce phénomène se serait produit au cours des "miracles". (cfr Notre Dame de Beauraing) - encore actuellement c'est un lieu de pèlerinage. (Liste Daniel BUKENS, Remicourt, Belg.) Le témoin est en prière sur les lieux, soudain elle voit une boule rouge lumineuse de 1 m 50 de diamètre. Elle éclate et, dedans, la Vierge apparaît aussitôt. (Erich ZURCHER: "Les apparitions des humanoïdes" - éd. Alain Lefeuvre 1979, p. 200)

    1932,
    ITALIE, LICENCE ESPAGNOLE


    PREMIER VOL DU CHASSEUR MONOPLACE FIAT CR 42, 350 km/h, plafond 9000m, autonomie 850 km. Dernières livraisons octobre 1939. Entre-temps le Fiat CR-42 FALCO avait pris la relève en 1932, les derniers sont livrés en 1942. Etc... (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)


    1932,
    USA, Hogh Bridge (New Jersey)


    (cfr: 1930, même lieu, même personne) Howard Menger, âgé de 10 ans, rencontre dans les bois une femme belle et lumineuse qui lui indique sa mission sur terre, lui faisant entrevoir guerres et destructions futures sur notre planète. (suite en 1942, USA, Juarez, nouveau Mexique) (Jean-Francis CROLARD: L'énigme des E.T. - éd. Guy Trédaniel 1995, p. 145) (Mitarbeiter, "Ufo Geheimnisse", Berlin, Januar 1998)


    1932
    GROENLAND, côte est


    Observation en plein jour par les pilotes LTC Peter Grunnet et LT Tage Anderson, de la Royal Danish Air Force. "Une des premières observations par des aviateurs danois eut lieu en 1932 quand 8 avion H.E. furent envoyés vers la côte est du Groenland pour une surveillance photogrammétrique. En ce temps là, les avions n'étaient pas pourvus de chauffage et les aviateurs n'avaient pas encore de combinaison isolante. On y envoya donc les plus robustes et les plus hardis. Le Lt. Col. Peter Grunnet, avait comme copilote le Lt. Tage Anderson, qui devint plus tard comandant en chef de la RDAF et qui est décédé en 1961. Emmitouflés dans de longues parkas et engourdis par le froid ils voyaient leur respiration se condenser devant leurs visages. Ils volaient à ce moment au-dessus d'un glacier, brillant comme un miroir. Soudainement ils virent dans ce "miroir" une deuxième ombre s'ajouter à celle de leur avion. "Je regardais vers l'arrière et vit quelque chose d'incroyable" dit Anderson. A un mile derrière eux ils étaient suivis par un objet volant sur le même itinéraire Alors Grunnet entama un virage pour avoir une meilleure vue sur l'avion inconnu. "Cela ne ressemblait à rien de connu pour l'époque, dit Grunnet, c'était de forme hexagonale, tout plat, apparemment fait d'aluminium ou d'un autre métal, sans ouvertures, sans rien, tout lisse, aucun boulon ni rivet. J'avais une bizarre impression, comme si quoi ou qui se trouvait dans cet objet inconnu, m'était hostile. Je ne puis expliquer cette sensation. Ce n'est que dans les années suivantes que j'ai réalisé que cet objet était de la forme d'une soucoupe. '"THE SAGA UFO REPORT for October 1977, article "UFO Crisis over Greenland" by Rufus Drake.)

    Administrateur
    Rang: Administrateur

    Nombre de messages : 299
    Date d'inscription : 21/10/2004

    Feuille de personnage
    De la terre aux étoiles: http://forum.aceboard.net/index.php?login=21844

    Lecture Re: OVNIS PERIODE DE 1920 A FIN 1939

    Message par Administrateur le Sam 25 Aoû - 8:40

    de 1932 à 1934
    USA, Roswell (Nouveau Mexique)


    APRES UNE PERIODE DE TRAVAUX DE LABORATOIRE, GODDARD POURSUIVIT SES ESSAIS DE LANCEMENT DE FUSEES DANS LE NOUVEAU MEXIQUE EN SEPTEMBRE 1934. IL TOURNA SON ATTENTION VERS LE DEVELOPPEMENT D'UN DISPOSITIF DE GUIDAGE AUTOMATIQUE DESTINE A ASSURER A SES FUSEES UNE ASCENSION VERTICALE IMPECCABLE. SES FUSEES PESAIENT DE 26 A 35,5 KG ENVIRON ET ATTEIGNAIENT DES VITESSES EXTREMES DE 1126 mètres/seconde. ("Les Fusées, véhicules de l'avenir" - Hans K. Kaiser, éd. Amiot-Dumont 1954, p. 47)


    1932 ou 1933
    AUSTRALIE, près de Nambour (Queensland)


    Un jeune garçon vit un petit disque d'environ 30 cm de diamètre planer tout près de lui. Le disque fit un léger bruit de bourdonnement et était entouré d'un brouillard blanc. Le garçon devint malade et présentait d'énormes cloques sur les mains. (Janet and Colin BORD: "Modern Mysteries of the World" - Guild Publishing London 1989, p. 309) … Le garçon s'empare de l'objet mais doit le lâcher, il est cruellement brûlé aux mains. (A CENTURY OF UFO - UFO Roundup déc. 1999, éd. Joseph Trainor) (ça ressemble furieusement à une boule de foudre, non? )

    Administrateur
    Rang: Administrateur

    Nombre de messages : 299
    Date d'inscription : 21/10/2004

    Feuille de personnage
    De la terre aux étoiles: http://forum.aceboard.net/index.php?login=21844

    Lecture Re: OVNIS PERIODE DE 1920 A FIN 1939

    Message par Administrateur le Sam 25 Aoû - 8:40

    1933,
    URSS
    ALERTE PAR TSIOLKOVSKY SUR LES TRAVAUX DE L'AMERICAIN GODDARD, L'URSS LANCE SES PREMIERES FUSEES A COMBUSTIBLE LIQUIDE. ("L'Astronautique" Pierre Rousseau, Hachette 1965, p. 11)

    1933
    HIMALAYA, MONT EVEREST


    Frank Smythe relate cette aventure: "Etrange, c'est le moins qu'on puisse dire. Ce fut, selon toute probabilité une hallucination due au manque d'oxygène qui affecte non seulement les facultés corporelles, mais aussi les facultés mentales. Je redescendais vers le camp IV quand le hasard me faisait regarder en l'air. J'aperçus deux objets noirs flottants dans le ciel bleu. Leur forme était celle des "saucisses" d'observation, sauf que l'un d'eux paraissait muni de courts ailerons. Planant, immobiles, ils semblaient se gonfler et se dégonfler alternativement, comme s'ils respiraient. Je les regardais fixement, abasourdi, avec un intérêt extrême. J'avais le sentiment que mon cerveau fonctionnait normalement, mais pour me mettre à l'épreuve, je détournai mon regard. Les objets disparurent de ma vue, mais quand je ramenai mon regard, ils étaient toujours là. Une deuxième fois je regardais ailleurs, mais en identifiant cette fois par leur nom en manière de test mental, divers détails du paysage. Et pourtant, quand mon regard les chercha de nouveau, les objets étaient toujours visibles. Une ou deux minutes plus tard un brouillard dériva par le travers de l'épaule nord-est de l'Everest, au-dessus de laquelle ils étaient suspendus. Il s'épaississait, masqua progressivement les objets et ils disparurent à ma vue. Quelques minutes encore passaient et le brouillard se dissipa. Je regardai de nouveau m'attendant à les voir, mais ils s'étaient évanouis aussi mystérieusement qu'ils étaient apparus (...) (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977, p. 244-245)

    1933, 5 juillet
    ANGLETERRE, Sussex


    Dans la nuit, quatre biplanes Hawker Fury I volant en formation, rencontrèrent une énorme lumière circulaire, au-dessus d'eux. Elle descendit de là au milieu de leur formation. Le moteur de l'avion piloté par le Cap. Niger Tompkins de la RAF, tomba en panne, le forçant à un atterrissage forcé. Ensuite ce fut le tour à l'avion piloté par Bruce H. Thomas. La lumière passait si près que non seulement il fut forcé à atterrir, mais qu'il eut les mains et la face brûlées, comme par une chaleur irradiante. ("Ufo's – A century of Sightings" by Michael David Hall, Galde Press Inc. 1999, p 16 )

    1933, janvier à mars
    BELGIQUE, Banneux


    18 apparitions entre janvier et mars, d'une entité que les témoins prirent pour la Vierge Marie. (Janet and Colin BORD: "Modern Mysteries of the World" - Guild Publishing London 1989, p. 311)

    1933, mai
    USA, New York


    MODELE DE FUSEE COPIEE SUR LES ALLEMANDS, MAIS PLUS LOURD, LA FUSEE 2 DE L'ALUMINIUM COMPANY OF AMERICA, LANCEE VERS LA MER A L'ENTREE DU PORT DE NEW-YORK, AURAIT APPROCHEE LA VITESSE DU SON, QUELQUES SEMAINES AVANT CELLES DU DR. GODDARD. (...) LES ESSAIS SUIVANTS ETAIENT TRES DECEVANTS (REFROIDISSEMENT INSUFFISANT E.A.) ("A l'Assaut de l'Espace" - Georges H. Gallet - éd. de la Pensée Moderne, p. 62, 63)

    1933, été
    USA, entre Chrysville et Morreston (Pennsylvanie)


    Un homme observa une faible lueur violette dans un champ entre Chrysville et Morreston. S'avançant en sa direction, il se rendit compte qu'il s'agissait d'un objet ovoïde de 3 m de diamètre et de 2 m de hauteur, avec une ouverture ressemblant à une porte de coffre-fort. Le témoin poussa cette porte et trouva une cavité remplie d'une lumière violette et d'instruments divers tandis qu'une odeur d'ammoniac remplissait l'air. (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977, p. 245)

    1933,
    CANADA, Nipawin (Saskatchewan)


    Dans le nord-ouest de la région faite de collines et de marécages de nombreuses lueurs sont observées la nuit. Deux hommes et une femme se rapprochent vers minuit le plus près de la zone, faisant le reste du chemin à pied. Ils virent alors que la lueur provenait d'un objet ovale surmonté d'un dôme, posé sur des béquilles. Par la porte centrale il y avait un va et vient d'une douzaine de formes qui montaient et descendaient une sorte d'échelle. Ces êtres étaient petits, vêtus d'un uniforme argenté et leur manège se déroulait dans un silence impressionnant. La lueur de teinte orange éclairait toute la région. Après une demi-heure d'observation les témoins retournèrent au camion. Quelques nuits plus tard les témoins eurent l'occasion de retourner sur les lieux. L'ovni n'était pas au rendez-vous. Mais il y eut des traces: 6 carrés de 45 cm de côté espacés de 2,5 à 3 m, profonds de 5 à 7 cm formant un rectangle au centre duquel un cercle à l'herbe brûlée. (John Brent Musgrave dans FSR Vol. 22 n° 6 de 1976)

    1933, octobre
    URSS


    PREMIER VOL DU CHASSEUR MONOPLACE POLIKARPOV I-15, , 360 km/h, plafond 10000m, autonomie 720km. LE MODELE POLIKAROV I-16 (VU DE PROFIL RESSEMBLANT A UN GROS CYLINDRE MUNI D'UNE QUEUE ARRONDIE) VOLE DES LE MOIS DE DECEMBRE 1933, 360 km/h, plafond 9000m, autonomie 800 km. C'est au départ un chasseur monoplace (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)

    1933, novembre
    ALLEMAGNE


    PREMIER VOL DU CHASSEUR MONOPLACE ARADO AR-68, vitesse max. 310 km/h, plafond 7400m, fin de production probablement en 1937. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)

    Administrateur
    Rang: Administrateur

    Nombre de messages : 299
    Date d'inscription : 21/10/2004

    Feuille de personnage
    De la terre aux étoiles: http://forum.aceboard.net/index.php?login=21844

    Lecture Re: OVNIS PERIODE DE 1920 A FIN 1939

    Message par Administrateur le Sam 25 Aoû - 8:41

    1934, 1 janvier
    SUEDE, Umeä


    Les auditeurs ont entendu dans leurs haut-parleurs des conversations donnant des informations sur les mystérieux engins volants(...) Les conversations sont diffusées sur la longueur d'ondes du programme radio d'Umeä. Cette radio pirate a été entendue par d'autres personnes à Norbyskar, Hedesunda, Nordmaling et Halsingtuna ce mois-là sur des bandes de 230-275m. Dans certains cas les speakers fantômes parlaient un suédois décousu. (J.A. Keel: "Mysterie Aeroplanes of the 1930s" FSR juil/août 1970) (cet auteur n'est pas encore dépourvu de fantaisie, il nous en contera d'autres…)

    1934, 23 (28?) janvier
    NORVEGE (en mer)


    Le cargo norvégien "Tordenskiold" quittait le port de Kabelvag pour rentrer à Tromsö. En cours de route, ainsi que le confirma le capitaine Sigvard Ulsen, l'équipage vit soudain s'approcher un appareil aérien muni d'un puissant projecteur qui vint balayer le pont. L'objet était gris foncé, sans aucune marque, et à bord de ce qui ne pouvait être interprété que comme un avion, il y avait un pilote revêtu d'une capote ou d'un anorak, il portait de grandes lunettes et avait une sorte de capuchon sur la tête. Après avoir effectué un circuit complet autour du navire en une vingtaine de secondes, l'appareil disparut aussi subitement qu'il était apparu. (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977, p. 247-248)

    1934, 7 février
    NORVEGE, près de Tromso


    Au soir, un aéroplane inconnu s'est écrasé ou a fait un atterrissage forcé dans les montagnes Fager, au cours d'une tempête de neige. La population de la vallée a suivi la descente de l'appareil sur la montagne. Le lendemain matin, l'aéroplane était immobile sur la neige et deux hommes visibles à côté. Un peu plus tard l'appareil tenta deux fois de décoller sans succès. Huit habitants de la vallée gravirent les pentes avec peine et découvrirent deux traces parallèles dans la neige près du point où l'aéroplane avait été repéré. Ces traces avaient 75 m de long sur 80 cm de large et s'accompagnaient d'empreintes de pas. Mais l'appareil demeura introuvable. (Pierre VIEROUDY: "Ces OVNI qui annoncent le surhomme" - Laffont 1979, p. 54)

    1934, 1 avril
    SUEDE, Altenfjord


    Cinq témoins virent soudain descendre un très grand aéroplane au clair de lune, vers la surface de l'eau en arrêtant ses moteurs. Au lieu d'amerrir, il commença à décrire de larges cercles permettant aux spectateurs de constater la présence de huit propulseurs. Les hublots de la cabine étaient brillamment éclairés. (Pierre VIEROUDY: "Ces OVNI qui annoncent le surhomme" - Laffont 1979, p. 54)

    1934, 14 juillet
    GRANDE-BRETAGNE, Ringwood (Southampton)


    Après avoir passé l'après-midi du 14 juillet à diverses activités sportives, Paul Faiveley avait regagné sa chambre vers 23 h 30. Alors qu'il était en train de lire quelques pages avant de s'endormir, il s'aperçut qu'il avait perdu un petit porte-monnaie qui contenait le reste de ses économies pour son séjour en Grande-Bretagne. Il sortit immédiatement en se dirigeant alors vers les cabines de bain de la piscine proche, dans l'espoir de retrouver le précieux objet dans celle qu'il avait occupée en fin d'après-midi. Soulagé d'avoir récupéré son argent, il rentrait vers la maison quand, d'un coup, le ciel sembla s'illuminer et le témoin vit nettement l'ombre de son corps se découper sur la pente du terrain. Il s'arrêta et se retournant, vit quasiment à sa verticale un disque éblouissant qui se déplaçait lentement sur un ciel d'une pureté exceptionnelle. Après quelques secondes le phénomène s'arrêta, et alors il fut entouré d'une lueur bleue. Pendant deux minutes il est resté ainsi immobile, puis l'anneau bleu se mit à faiblir, tandis que le disque passait du blanc à un jaune d'or, puis à un rouge vif. A ce moment l'objet se remit en mouvement très lentement. Il accéléra bien vite, gardant cette teinte rouge et projetant des points jaunes et brillants. En une dizaine de secondes le phénomène avait disparu en s'élevant dans le ciel en direction du sud-sud-ouest. (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977, p. 248)

    1934, automne
    ALLEMAGNE, LICENCE YOUGOSLAVE


    PREMIER VOL (MONODERIVE) DU BOMBARDIER MOYEN TRIPLACE DORNIER DO-17, 355 km/h, plafond 5100 m. Cet avion est baptisé "crayon volant". La famille d'avions DORNIER donnera ensuite d'autres types de bombardiers, de chasseurs et d'hydravions trimoteurs de reconnaissance (DO-24 premier vol en juillet 1937) (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)

    1934, 7 octobre
    URSS


    PREMIER VOL DU TUPOLEV TYPE SB 1, 410 km/h plafond 9500 m, autonomie avec charge 1200km, avec carburant maxi 1600 km. Construit en grandes quantités dans les années 30. Du type SB 2, bombardier moyen triplace, plus de 6000 seront construits. Le bombardier lourd TB 3 vole depuis décembre 1930, avec un équipage de début de 10 hommes, réduit plus tard à 6 hommes. Les TUPOLEV auront une longue lignée de séries. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)

    1934, fin d'année
    ITALIE


    PREMIER VOL DU BOMBARDIER 4 OU 5 PLACES SAVOIA-MARCHETTI S.M.-79 SPARVIERO, 430 km/h, plafond 7000m, autonomie avec bombes 2000 km. Tirant dans le nez vitré avant le cockpit, poste de tir vitré dorsal derrière le cockpit, poste de tir vitré à l'arrière. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)

    Administrateur
    Rang: Administrateur

    Nombre de messages : 299
    Date d'inscription : 21/10/2004

    Feuille de personnage
    De la terre aux étoiles: http://forum.aceboard.net/index.php?login=21844

    Lecture Re: OVNIS PERIODE DE 1920 A FIN 1939

    Message par Administrateur le Sam 25 Aoû - 8:41

    1934,
    USA, Peoria (Illinois), Cleveland (Ohio)


    LA PEORIA ROCKET ASSOCIATION, SOUS LA DIRECTION DE L'INGENIEUR ERNEST LOEBEL, S'OCCUPAIT ELLE AUSSI DU DEVELOPPEMENT ET DES ESSAIS DE PROPULSEURS A LIQUIDE. ELLE POSSEDAIT UN TERRAIN D'EXPERIENCE BIEN AMENAGE A CLEVELAND ET PUT, AU COURS DE NOMBREUX ESSAIS METTRE AU POINT UN MOTEUR FUSEE FONCTIONNANT D'UNE FACON SURE. POUR SON REFROIDISSEMENT IL ETAIT ENTOURE D'UNE TUBULURE EN FORME DE SPIRALE PAR LAQUELLE L'OXYGENE PASSAIT AVANT D'ETRE INJECTE DANS LA CHAMBRE DE COMBUSTION. ("Les Fusées, véhicules de l'avenir" - Hans K. Kaiser, éd. Amiot-Dumont 1954, p. 81)

    1934, décembre
    ALLEMAGNE, Borkum (île)


    LANCEMENT D'AGGREGATE 2 "MAX", PREMIER TIR, ALTITUDE 2000 METRES. (GESAG, Lancements, Ley 1958 p. 201)

    1934, décembre
    ALLEMAGNE, Borkum (île)


    LANCEMENT D'AGGREGATE 2 "MORITZ", 2e TIR, ALTITUDE 2000 METRES. (GESAG, Lancements, Ley 1958 p. 201)

    1935,
    USA, près de Rosswel


    GUGGENHEIM PERMIT A GODDARD DE POURSUIVRE SES TRAVAUX, AU RANCH MESCALERO OU FUT CONSTRUIT UN ATELIER ASSEZ GRAND POUR LUI ET SES QUATRE COLLABORATEURS. EN 1935 SES FUSEES ATTEIGNAIENT 2500M D'ALTITUDE ET DEPASSAIENT LA VITESSE DE 1100 KM/H. (...) SES ENGINS LONGS DE 3M A 4,50M PESANT DE 30 A 40 KILOS ETAIENT LANCES D'UNE TOUR DE 18 M DE HAUT. ILS AVAIENT UN SYSTEME DE STABILISATION GYROSCOPIQUE DE CORRECTION DE TRAJECTOIRE. LES OSCILLATIONS DISPARAISSAIENT TANDIS QUE LA FUSEE PRENAIT DE LA VITESSE SUR SA TRAJECTOIRE. (A l'Assaut de l'Espace" - Georges H. Gallet, éd. de la Pensée Moderne, p. 63, 64)

    1935, février
    ALLEMAGNE


    PREMIER VOL DU BOMBARDIER MOYEN 4 ou 5 PLACES, REMORQUEUR DE PLANEUR ET LANCEUR DE MISSILES. 415 km/h, plafond 5000m. TOURELLE DE MITRAILLAGE DANS LE CARENAGE DE NEZ, EN TOURELLE DORSALE, EN GONDOLE VENTRALE. C'est une version bimoteur à ailes en dérive elliptiques, dont la version bombardier vole secrètement, fera son apparition un an plus tard en tant qu'avion civil. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)

    1935, mars
    BELGIQUE, Malines


    Lucien Aerts a pu observer de son domicile, au coin de la Koolstraat et de la Dageraadstraat, comme un énorme objet fait en aluminium qui brillait dans l'obscurité. Cet engin avait la forme d'une bassine renversée et stationnait à 70° d'élévation au-dessus d'un grand bâtiment voisin. Ce qui est plus extraordinaire, c'est que de l'arrière de ce disque sont alors apparus deux nains costumés de métal, qui flottaient dans l'air. Ces personnages semblèrent inspecter le pourtour de l'objet et effectuer quelques réparations. Selon le témoin ils étaient revêtus d'une sorte de casque de forme cubique et ils se déplaçaient par saccades à la façon d'automates ou de robots. Après quelques instants les deux êtres disparurent derrière cet engin sans hublots qui fila vers le sud-est. (J.G. DOHMEN: "A identifier et le cas Adamski" - éd. Guy Dohmen, Biarritz 1972, p. 153)

    1935, printemps
    ALLEMAGNE



    APRES LES VOLS D'ESSAI DE CE MONOPLAN DE BOMBARDEMENT HENSCHEL HS-123, IL FUT PRESENTE EN PUBLIC LE 8 MAI, 345 km/h, plafond 9000m. La version HS-129 vola début 1939, 408 km/h, plafond 9000m. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)

    1935, 28 mars
    USA, Mescalero, Roswell


    FUSEE DE R.H. GODDARD, ESSAI DE STABILISATION GYRO, ALTITUDE 1400 METRES, PORTEE 3900 METRES. (GESAG, Lancements, Ley 1958 p. 248)


    1935, 31 mai
    USA, Roswell (Nouveau Mexique)


    LA PLUS GRANDE ALTITUDE FUT ATTEINTE PAR UNE FUSEE LANCEE PAR GODDARD: ELLE ETAIT DE 2250 mètres. ("Les Fusées, véhicules de l'avenir" - Hans K. Kaiser, éd. Amiot-Dumont 1954, p. 48)

    1935, début septembre ?
    ALLEMAGNE
    VOL DU MESSERSCHMITT BF 109, MONOPLACE DE CHASSE, MAIS SOUVENT CHASSEUR BOMBARDIER, 570 km/h, plafond 8000m , autonomie normale sur réservoirs internes environ 700 km. Nombreuses autres versions jusqu'en 1941. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)

    1935
    USA



    PREMIER VOL DE L'HYDRAVION DE PATROUILLE MARITIME CONSOLIDATED VULTEE MODEL 28 CATALINA, équipage de 7 hommes, vitesse maxi 134 km/h, plafond 5550m. Les deux moteurs de 825 cv sont placés très près l'un de l'autre sur la voilure, elle-même posée sur un pylône au-dessus du fuselage. Dernière livraison en 1946. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)

    1935, avril
    USA


    PREMIER VOL DU MONOPLACE A DEUX COCKPITS ET TRAIN D'ATTTERRISSAGE FIXE, D'ENTRAINEMENT CIVIL NORTH AMERICAN NA-16, 341 km/h, plafond 7338m, autonomie 1400 km. Il aura une nombreuse famille en mono, biplace et en 1940 sortira le chasseur bombardier Mustang. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)

    1935, début d'avril
    ESPAGNE, Aznalcazar (Séville)


    Alors que le crépuscule apparaissait, vers 19 h 30, un certain Mora se trouvait dans sa propriété d'Aznalcazar quand il vit descendre un grand objet rond et très brillant en direction de l'arête du Cerro de Torres à environ 500 m de lui. L'OVNI s'immobilisa très près du sol et quelques petits êtres en firent alors le tour à plusieurs reprises. Cette étrange apparition devait à jamais marquer le témoin qui y vit une vision surnaturelle dont Dieu avait bien voulu lui accorder la faveur et jusqu'à sa mort il évoqua souvent l'aventure qu'il avait vécue un soir d'avril 1935. (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977, p. 250)

    Administrateur
    Rang: Administrateur

    Nombre de messages : 299
    Date d'inscription : 21/10/2004

    Feuille de personnage
    De la terre aux étoiles: http://forum.aceboard.net/index.php?login=21844

    Lecture Re: OVNIS PERIODE DE 1920 A FIN 1939

    Message par Administrateur le Sam 25 Aoû - 8:42

    1935, 28 juillet
    USA


    PREMIER VOL DU BOMBARDIER A HAUTE ALTITUDE AVEC EQUIPAGE DE SIX A DIX HOMMES, BOEING B-17 FORTRESS, vitesse de croisière 293 km/h, plafond 10670 m, livraison finale à l'armée en avril 1945, mais le modèle B-17E est le premier avion du 8e Bomber Command et commença ses missions diurnes de bombardement stratégique sur l'Allemagne ou l'Europe occupée dès le 17 août 1942. Il est vite remplacé par le modèle B-17 f, construit à 3405 exemplaires. L'usine Boeing de Seattle produit à elle seule 16 exemplaires par jour, la production totale de B17 atteint 12.731 exemplaires! (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)

    1935, durant l'été
    NOUVELLE-ZELANDE, Timaru


    Mme Isabele Walmsley travaillait comme infirmière et une nuit elle fut soudain réveillée par un bruit violent, comme un rugissement mêlé à un sifflement, qui passa au-dessus de son domicile. Quelques jours plus tard un de ses voisins lui raconta qu'il avait vu ce soir-là, passer une immense lueur au-dessus de sa maison. (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977, p. 250)

    1935
    URSS


    PREMIER VOL DU BOMBARDIER ET LANCE TORPILLE QUADRIPLACE ILYOUCHINE II-4, premier d'une longue lignée d'Ilyouchine de plus en plus performants. Le premier fait 410 km/h, son plafond opérationnel est de 10.000m. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)


    1935
    TCHECOSLOVAQUIE


    PREMIER VOL DU LETOV S-328, BOMBARDIER DE RECONNAISSANCE BIPLACE ET AVION UTILITAIRE, max. 280 km/h , plafond 7200 m, autonomie 700km. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)


    1935, été
    CANADA, Nipawin (Saskatchewan)


    Les témoins virent atterrir un ovni et virent plusieurs petites entités habillées de combinaisons argentées monter et descendre une échelle. Empreintes carrées et zones brûlées furent découvertes le lendemain et photographiées. (Janet and Colin BORD: "Modern Mysteries of the World" - Guild Publishing London 1989, p. 320)


    1935, octobre
    USA


    PREMIER VOL DU PREMIER BOMBARDIER LOURD DOUGLAS B-18, avec tourelles de nez, dorsale et ventrale rétractable manuellement. Il fait 349 km/h, plafond 7265m. En décembre de la même année le DC 3 militaire (370 km/h, plafond 7000m) effectuera son premier vol. Il sera suivi le 29 octobre 1938 du Douglas DB-7 et dérivés jusqu'à... nos jours. Il avait été précédé en juillet 1935 par le Douglas Dauntless, bombardier en piqué biplace embarqué, silhouette de biplan, à très larges ailes. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)


    1935, octobre
    ETHIOPIE, Addis-Abeba


    Dans le ciel bleu, sans nuage, brillait une espèce de disque immobile de couleur argentée. L'appareil photo fut bientôt en position mais, à la visée, Ichac dut reconnaître que l'objet était trop petit: on ne verrait qu'une vague tache surexposée. (...) Le disque était rigoureusement immobile. Il le demeura pendant plusieurs dizaines de minutes. (...) personne ne le vit partir. A un moment il était là, l'instant d'après il n'y était plus. ("Lueurs sur les Soucoupes volantes" - Aimé Michel, éd. Maison MAME 1954, page 122) Dans les chroniques de l'étudiant français Pierre Ichac, voyageant en Ethiopie, on peut lir qu'il observait en compagnie d'autres témoins, un objet en forme de disque qui planait au-dessus des sables près d'Addis Abeba. ("Ufo's – A century of Sightings" by Michael David Hall, Galde Press Inc. 1999, p 17)


    1935,
    ITALIE, Chiarotorre


    Theresa-Maria Vanucci avait 17 ans lorsqu'elle vit en un lieu-dit "Giuncaia", vers 17 heures, apparaître un globe de lumière qui renfermait une femme. (Erich ZURCHER: "Les apparitions d'Humanoïdes" - éd. Alain Lefeuvre 1979, p. 200)


    1935
    ALLEMAGNE, île de Peenemunde


    DEBUT DES ESSAIS MULTIPLES POUR LE LANCEMENT DE FUSEES. APRES LES V1, LE V2 NAQUIT OFFICIELLEMENT LE 3 OCTOBRE 1942. (voir cette date) ("L'Astronautique" Pierre Rousseau, Hachette 1965, p. 11)

    1936, février
    USA, Greenwood (limite des états N.Y et N.J.)


    DES ESSAIS DE MODELES VOLANTS DE DIMENSIONS PARTICULIEREMENT GRANDES, DOTES DE MOTEURS FUSEES A COMBUSTIBLE LIQUIDE FURENT ENTREPRIS PAR WILLY LEVY SUR LE LAC DE GREENWOOD PRIS DE GLACES. LES DEUX MODELES ETAIENT EN ALUMINIUM, MESURAIENT 4 M DE LONGUEUR ET S'APPELAIENT "GLORIA". LEURS AILES, LEGEREMENT EN V, ETAIENT DISPOSEES AU MILIEU DU CORPS DE LA FUSEE ET ATTEIGNAIENT UNE ENVERGURE DE 5 METRES. UNE CATAPULTE INCLINEE A 30° ETAIT PREVUE POUR LE LANCEMENT. ("Les Fusées, véhicules de l'avenir" - Hans K. Kaiser, éd. Amiot-Dumont 1954, p. 81)


    1936, 5 mars
    GRANDE BRETAGNE


    PREMIER VOL DU PREMIER DE LA SERIE SUPERMARINE SPITFIRE, 580 km/h, autonomie sur réservoirs internes 637km. C'est le premier chasseur à revêtement travaillant construit en Grande Bretagne. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)


    1936, 25 avril
    FRANCE


    VAINQUEUR D'UN PROGRAMME DE CHASSEURS TRIPLACE DE L'ARMEE DE L'AIR, LE POTEZ SERIE 63 EST UN CHASSEUR DE JOUR ET DE NUIT BIPLACE, 440 km/h, plafond 10 000m. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)


    1936, mai
    JAPON


    PREMIER VOL DU BOMBARDIER D'ATTAQUE LEGERE BIPLACE MISUBISHI KI-15, 450 km/h, plafond 8600 m , il est suivi en novembre 1936 par le Ki-21, bombardier lourd à 7 places tandis que l'AM débute en 1935, suivi de l'A6M Zero-Sen en 1939 et tant d'autres encore. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)


    1936, 2 juillet
    USA (Mac Allen -Texas) -MEXIQUE (Reynosa)


    LE PROFESSEUR GODDARD REALISA LA PREMIERE LIAISON INTERNATIONALE PAR FUSEE POSTALE ENTRE LES USA ET LE MEXIQUE. ("Les Fusées, véhicules de l'avenir" - Hans K. Kaiser, éd. Amiot-Dumont 1954, p. 86) UNE FUSEE FUT LANCEE DU COTE AMERICAIN, PUIS UNE AUTRE DU COTE MEXICAIN, CHACUNE TRANSPORTANT 300 LETTRES. ("A l'Assaut de l'espace" Georges H. Gallet, éd. de la Pensée Moderne, p. 54)


    1936, 15 juillet
    CHINE


    La nuit était avancée et la chaleur étouffante. Après minuit, tous les membres de ma famille dormaient , sauf mon père qui prenait encore le frais sur le balcon. La nuit était calme et le ciel d'un noir d'encore. Soudain le ciel, face à mon père, est devenu lumineux comme en plein jour et l'on pouvait même compter les tuiles du toit du kiosque « Sinfengting » perché sur la crête de la montagne de Yushan, à l'ouest. Entre le kiosque et le balcon, il y a 400 m. Tout à coup surgit dans le ciel au nord-ouest, une petite boule noire qui se dirigeait vers l'est à grande vitesse. Lorsque la boule noire se trouve au-dessus de la rue Bailangcang, à 130 m du balcon, elle s'immobilisa et resta à 20 m du sol. Mon père la regardait attentivement et il constatait que son diamètre était de 1,5 m. Alors la boule commença à s'ouvrir par le dessous, très largement, et à cracher un liquide épais, rouge sang. Ce liquide descendait tout droit, mais mon père ne sut pas s'il touchait le sol car les toits d'en face empêchèrent de bien voir ; La colonne rouge sang était très grosse et mesurait à peu près 3 m de large. Etonné mon père appela ma mère, qui sortit pour voir ce spectacle insolite, mais lorsqu'elle arriva sur le balcon, la colonne de sang s'était déjà réduite, devenant aussi mince qu'un bambou. Tout d'un coup le liquide rouge disparut et les lumières s'éteignirent. Tout sombra dans le noir. L'observation de mon père a duré trois minutes (aucune trace le lendemain) (SHI BO : « La Chine et les extraterrestres » éd. Mercure de France, 1983, p.76, 77)

    Administrateur
    Rang: Administrateur

    Nombre de messages : 299
    Date d'inscription : 21/10/2004

    Feuille de personnage
    De la terre aux étoiles: http://forum.aceboard.net/index.php?login=21844

    Lecture Re: OVNIS PERIODE DE 1920 A FIN 1939

    Message par Administrateur le Sam 25 Aoû - 8:42

    1936, août
    JAPON


    PREMIER VOL DU BOMBARDIER BIPLACE AICHI D3A, vitesse moyenne 450 km/h, plafond 9500 m, fin de production en 1944. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)


    1936, 15 octobre
    JAPON


    PREMIER VOL DU CHASSEUR INTERCEPTEUR MONOPLACE NAKAJIMA Ki-27, 460 km/h, plafond environ 10500m, autonomie 625 km. C'est l'avion militaire le plus maniable de l'époque. Ce sont eux qui abattent 90% des 1252 avions soviétiques descendus en 1939 après l'incident de Nomonham. Le bombardier triplace Nakajima B5N suit rapidement ainsi que d'autres versions. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)


    1936, hiver
    KAZAKHSTAN, Pavlodar


    Mme E. E. Loznaya avait alors 15 ans. Un matin, sur le chemin de l'école elle vit, volant rapidement dans l'air, une silhouette humanoïde vêtue de noir. Il était à mi-hauteur et ses vêtements le recouvraient entièrement. A la place de la tête quelque chose comme un casque carré, il avait les bras massifs, carrés, très près du corps. Elle ne lui vit ni mains, ni pieds, mais remarqua sur son dos quelque chose d'ovale, comme un sac à dos. A la place du visage, la surface était entièrement noire et en passant près d'elle il fit un bruit grondant. Il était à moins de 30 m d'elle. Effrayée elle regardait autour d'elle pour appeler au secours. Sur ce court laps de temps l'homme volant avait disparu. (Janet and Colin BORD: "Modern Mysteries of the World" - Guild Publishing London 1989, p. 148)


    1936/1937
    NORVEGE, Gjersjoen;


    Un objet atterrit sur la route, bloquant deux voitures qui venaient en sens opposé. L'un des témoins était âgé de 37 ans à l'époque. Aucun des deux conducteurs n'a jamais tenté, ni pendant l'incident, ni ensuite, de prendre contact l'un avec l'autre. L'objet sur la route a fini par s'élever et à disparaître dans le ciel. La distance des témoins par rapport au phénomène, était d'environ 20 mètres. (Letter from Eldbjørg Fjeldberg, 16 Nov 1976. Listing d'Ole Jonny Braenne) (j'aurais bien aimé lire comment était cet objet, sa frme, sa couleur, ses dimensions…)
    1936 ou 1937, fin du printemps
    USA, non précisé
    Richard Keller et sa famille virent un dimanche après-midi, par temps très nuageux dix ou douze ovni. A environ 5° au sud ils regardaient depuis 10 minutes les évolutions d'"aéroplanes" qui convergèrent subitement comme à un signal vers un point au-dessous des nuages. Ils se placèrent l'un au-dessus de l'autre, montèrent en chandelle à travers les nuages. Pendant les 10 minutes précédentes, certains planaient, immobiles, d'autres filaient dans tous les sens dans une aire ayant peut-être 150 m de diamètre. Ils étaient tous identiques entre eux en taille, forme et couleur. (J. Allen HYNEK: "Nouveau rapport sur les Ovni" - Belfond 1979, p. 118, 119)


    1937,
    AFRIQUE DU SUD, Drakensbergen


    (cfr: 1917) Elizabeth Klarer vole en avion de sport au-dessus de Drakensbergen, quand un objet lumineux de couleur bleue vole vers son appareil, vire et s'en éloigne. Plus tard Elisabeth Klarer travaillera pour les services secrets de Grande Bretagne, dans le cadre des phénomènes aériens "'Foo-Fighters", "Esprits Chasseurs et Lumières diverses. (note de vog: jamais lu cela nulle part ailleurs, l'auteur "Mitarbeiter" = collaborateur (anonyme) semble le seul informé de cet état de choses… ) (suite 1954) (Mitarbeiter, "Ufo Geheimnisse", Berlin, Januar 1998)



    1937, 1 janvier
    USA, frontière entre la Caroline du Nord et la Virginie.


    A midi, Howard S. Behr, LTC, USAF, volait vers le sud à une altitude de 3000 pieds. Un objet en forme de gondole et de l'aspect du métal d'un revolver ou d'un pistolet traversait sa route. A ce moment il effectuait un vol privé dans un avion civil Curtis Wright Sedan. ( CUFOS files. Credit: Jerry Clark.)

    1937, 11 février
    NORVEGE, près du port de Kvalsik


    Vers 21 h 00 le bateau de pêche "Fram" quittait le port de Kvalsik. Non loin du port il y a un cap recouvert de collines élevées qu'il faut contourner pour gagner le large. Alors que le navire effectuait cette manoeuvre, l'équipage vit comme un gigantesque aéroplane posé sur l'eau. Croyant l'appareil en difficulté, le capitaine du "Fram" partit en sa direction. Aussitôt les lumières rouges et vertes qui éclairaient l'objet s'éteignirent et un nuage de fumée vint l'entourer. Quand il se dissipa, l'appareil avait disparu. (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977, p. 251)

    1937, mars et avril
    BRESIL, région du Rio Araguaia


    En mars et avril 1937 le télégraphe de Rio de Janeiro et de Sao Paulo charriait d'étranges histoires au sujet d'un énorme monstre simiesque, le "mapinguary", sorti du néant et semant la terreur tout au long des régions près du fleuve Araguaia. A Barra do Garcas, à 500 km à l'est de Cuiaba, le monstre fit des descentes sur les fazendas et les ranches en rugissant dans la nuit comme le père de mille diables sorti de l'enfer. Les fermiers disaient "Nous sommes tous restés à l'intérieur toute la nuit, en tremblant de peur pour trouver des douzaines de vaches jaunes (d'origine espagnole) mortes dans les pampas, la langue largement hors de la gueule. Bien sûr :es jaguars étaient déjà de la partie pour les dévorer. Mais on trouvait de larges empreintes ressemblant à des pieds d'au moins 46 cm de long. " Le long de la rivière Aracargas: "La nuit tombait et à nouveau nous entendions ce rugissement venu de l'obscurité. Nos nerfs nous lâchaient, et à l'aube, toute une bande de Brésiliens paniqués ont pris leur barda pour s'en aller vers le poste civilisé le plus proche." Il y eut des rapports même de régions éloignées de 240 km comme l'est Ponte Branca. "Aucun animal mort ne portait quoi que ce soit comme marques d'une lutte éventuelle avec ce qui était sorti de la nuit noire dans le Mato Grosse pour les tuer". Cette vague de terreur dura trois semaines en faisant les gros titres des journaux de Rio et de Sao Paulo. Ensuite tout redevint normal. ("O Globo" de Sao Paulo du 28.3.1937; "Secret Cities of Old South America" by Harold T. Wilkins, copyright 1952, reprinted 1998 by Adventures Unlimited Press, Kempton, Illinois, pages 304 and 305.)



    1937, avril
    ITALIE, Naples, San Pietro a Patierno


    Deux agents des douanes sécurité se trouvaient vers 2 heures du matin à proximité de l'aéroport de Capodichino quant retentit un cri: " La garde! Courons!" provenant probablement de contrebandiers qui s'éloignaient de la zone. L'un des douaniers G.R. (29 ans) envoyait un faisceau de lumière de sa torche électrique dans la direction de la voix pour découvrir un engin discoïdal "comme la lune" en train de se rapprocher à grande vitesse du sol. Il avait la forme de deux assiettes renversées l'une sur l'autre, d'un diamètre d'environ 25 m et d'une hauteur comprise entre 4 et 6 mètres. L'engin se dirigeait vers le Vésuve, survolant l'aéroport, et traînant une queue lumineuse blanc-bleutée accompagné d'une sorte de frémissement sourd. L'objet était illuminé par lui-même, d'une sorte de luminescence blanc-argentée opaque non éblouissante. La partie inférieure était plus arrondie et portait à sa base une petite tourelle, tandis que la partie supérieure portait quelque chose de sombre mal définissable. Sur toute la surface trois rangées de hublots d'où sortaient une lumière ténue du blanc au rose . La partie inférieure semblait seule était en rotation . L'observation a duré une trentaine de secondes . (lettre du témoin au CISU, rapport du groupe SOLARIS, cfr CISU, archives D. n° 37001)


    1937, mai
    ITALIE


    PREMIER VOL DU BOMBARDIER MOYEN CRDA CANT-Z 1007 ALCIONE, A QUATRE OU A CINQ PLACES, vitesse maximum 448 km/h, plafond 8100 m, avec 4 mitrailleuses réparties dans la tourelle dorsale, la tourelle ventrale et les deux baies latérales à mi-fuselage, fabriqué en série en 1939 et mis en service la même année. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)


    1937, juin
    FRANCE, Vendée


    Un soir de juin, vers 23 h 00 M. et Mme Barbot, accompagnés de leur fille et de leur gendre M. Bénéteau, roulaient en voiture sur la route qui relie Xanton à Chassenon. Soudain, venant en biais de leur droite les quatre témoins virent s'avancer une énorme masse lumineuse, grosse comme deux charrettes de foin et d'une teinte jaune-verdâtre. M. Barbot arrêta la voiture et les témoins qui en sont descendus sont alors littéralement aveuglés par cette intense lueur qui les entoure l'espace d'une seconde et continue sa route à grande vitesse selon une trajectoire parfaitement rectiligne. Le lendemain M. Barbot constate que ses phares ne fonctionnent plus: les ampoules étaient grillées. (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977, p. 251-252)

    1937, 15 juillet
    ALLEMAGNE


    PREMIER VOL DE L'HYDRAVION DE RECONNAISSANCE SIX PLACES BLOHM UND VOSS BV-138, vitesse max. 275 km/h, plafond 5 000m, livraison à l'armée type A1 en janvier 1940, type C1 en janvier 1941. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)


    1937, 29 juillet
    USA


    PREMIER VOL DU LOCKHEED MODEL 414 HUDSON, BOMBARDIER DE RECONNAISSANCE ET AVION UTILITAIRE . Tourelle de tir dans le nez avec de chaque côté 4 hublots (2 supérieurs, 2 inférieurs) , deux tourelles dorsales , vitesse 397 km/h, plafond 7468 m, autonomie 3150 km. De la même firme différents autres modèles sortent les uns après les autres (avec variantes du C130 HERCULES..) (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)


    1937, 1 août
    GRANDE BRETAGNE


    PREMIER VOL DU CHASSEUR BIPLACE BOULTON PAUL P-82 DEFIANT, avec tourelle dorsale, vitesse max. 488 km/h, plafond 9300m, production en série 30 juillet 1939, livraison décembre 1939. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)


    1937, août
    USA, près de Penobscot Bay (Maine)


    Dans la nuit, l'équipage d'une péniche sur un itinéraire vers Deer Island, virent un "paquet de lampes électriques" s'approcher du bateau. Deux des lumières vinrent vraiment tout près, l'une des deux faisant un tour du bateau, l'autre restant en l'air stationnaire pendant trois minutes, avant de quitter la zone. ("Ufo's – A century of Sightings" by Michael David Hall, Galde Press Inc. 1999, p 17)


    1937, août
    URSS


    PREMIER VOL DU BOMBARDIER TACTIQUE BIPLACE SUKHOI SU-2, 455 km/h, plafond 8800m, autonomie avec 400 kg de bombes: 1200km. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)

    Administrateur
    Rang: Administrateur

    Nombre de messages : 299
    Date d'inscription : 21/10/2004

    Feuille de personnage
    De la terre aux étoiles: http://forum.aceboard.net/index.php?login=21844

    Lecture Re: OVNIS PERIODE DE 1920 A FIN 1939

    Message par Administrateur le Sam 25 Aoû - 8:43

    1937, été
    BELGIQUE, Anderlues (Hainaut)


    Henri Houck relate ainsi son aventure : "C'était au cours d'une belle nuit d'été 1937, je rentrais chez moi au nord-ouest d'Anderlues. Prenant un raccourci en laissant derrière moi la route, je m'engageais dans un étroit sentier bordé d'une part de haies et de ronces, et de l'autre d'une clôture en fils de fer barbelés. La voie, malaisée, était large d'à peine 80 cm. Levant la tête et regardant le bout du sentier, je vis soudain à une dizaine de mètres de moi, une lueur qui brillait au-dessus du passage... Je pris d'abord cela pour un mégot de cigare, mais bien vite je vis qu'il n'en était rien car cela était trop gros. J'étais fortement intrigué et je m'approchais. Durant mon avance, cette chose se mit à enfler, pour atteindre la taille d'un ballon de football. Je n'étais plus qu'à un mètre d'elle lorsque cette sphère lumineuse se déforma, s'allongea en s'aplatissant, jusqu'à me barrer entièrement le passage. Cela se tenait immobile à environ 50 cm du sol. J'aurais pu sauter par-dessus cette forme aux bords bien nets, teintée de blanc et d'orange.. Mais soudain, un brusque sentiment d'insécurité m'envahit et je m'empressai de rebrousser chemin." Henri Houck, de très grande taille, de constitution physique très robuste, ne craignait ni dieu ni diable pourtant... Arrivant près de la route il se retourna, l'inquiétant phénomène avait disparu. (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977, p. 252)


    1937, octobre
    FRANCE



    PREMIER VOL DU CHASSEUR MONOPLACE BLOCH MB-152C, vitesse max. 520 km/h, plafond 10 000m 593 Bloch sont construits jusqu'à la fin de la capitulation de 1918. A cette époque le fondateur de la firme change de nom: Marcel Bloch devient Marcel Dassault. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)

    1937, fin d'année
    BRESIL, Galipolis (Rio Grande do Sul)


    M. Vergani participait à la construction d'une maison à Quarta Legua près de Galipolis. Un jour, entre 12 h 00 et 15 h 00, Vergani, en compagnie de six compagnons de travail, de son épouse et de leur enfant, eut son attention attirée par un groupe d'une dizaine d'objets informes dans le ciel. Ces corps avaient la teinte des feuilles de samambaia (marron très clair), d'une dimension apparente d'un mètre environ et ils se déplaçaient en ondulant. Au début de l'observation la formation se trouvait à 200 m des témoins. A un moment donné les objets se rapprochèrent du sol, l'un d'eux semblant même se poser derrière un repli du terrain tandis que les autres poursuivaient leur route. Vergani et quelques maçons se rendirent sur le lieu présumé de l'atterrissage mais ne trouvèrent rien. Les objets se déplaçaient en silence et n'étaient pas brillants. (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977, p. 253)


    1938, janvier
    USA


    PREMIER VOL DU CHASSEUR MONOPLACE CLASSIQUE OU EMBARQUE BREWSTER F-2A BUFFALO, AVEC QUATRE MITRAILLEUSES: DEUX DANS LE FUSELAGE ET DEUX DANS LES AILES, vit. max. 483 km/h, plafond pratique 9300m. Fin de production en 1942.(Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)


    1938, été
    USA, Boston (Massachusetts)



    Lorsque Malcolm B. Perry (22 ans) descendit vers minuit du bus de la Metropolitan Transit Authority (actuellement la compagnie Massachusetts Bay Transportation Authority – MBTA ) à la Somerville Avenue il revenait d'un rendez-vous de l'autre côté de la rivière Boston. a nuit était belle, avec l'odeur de la végétation après une petite pluie. Quelques petits nuages s'en allaient poussés vers l'ouest par un vent léger, c'était une nuit de pleine lune. Les rues étaient calmes. Tout en marchant, Perry éprouva tout à coup un frisson étrange, comme s'il était observé par des yeux qu'il ne voyait pas. Il jeta un regard derrière son épaule: il n'y avait que les maisons et les lumières de rue. Il s'arrêta et tendit l'oreille pour entendre des pas: il n'entendit rien. Il se remit en route et de nouveau cette étrange sensation l'envahit. C'est ainsi qu'il jeta un regard au ciel, où étonné, il vit un objet volant à peine à quelques mètres au-dessus de lui. "D'abord l'objet se trouvait derrière moi et près de la lune. Je marchais d'est en ouest et l'objet volait dans la même direction. (du monument Bunker Hill vers Cambridge). J'ai cru qu'il s'agissait d'un dirigeable de la Navy et j'ai continué à marcher en ne m'en inquiétant pas. En regardant de nouveau, vers ma gauche, je le vis voler régulièrement vers l'ouest. Je me mis à regarder avec plus d'intérêt, m'attendant à voir la nacelle ou des hélices, mais il n'y en avait pas. Ce ballon volait contre le vent, toujours à la même allure lente. Sa forme était bien définie et il ressemblait à une latte d'écolier de 50 cm. tenue à bout de bras. L'appareil semblait bien plus mince qu'un dirigeable conventionnel. Les deux bouts se terminaient en pointe et il y avait quatre hublots rectangulaires sur le côté que je voyais. A travers ces hublots émanait une lumière orangée. Alors j'ai pu voir la silhouette sombre d'une personne qui se profilait et qui me regardait..." Et quelle personne ! Grande, décharnée, presque squelettique, avec une longue tête, les épaules tombantes, et des bras minces qui pendaient. L'entité semblait s'appuyer sur le rebord du hublot pour le regarder. A cause de la luminosité orange de l'arrière fond, Perry ne put pas voir les détails du visage. "J'avais une envie terrible de lui faire des signes, mais je me suis défendu de le faire, me contentant de regarder dans la rue si quelqu'un venait avec qui partager cette étrange vision. Il n'y avait malheureusement personne. De nouveau je regardais l'engin et derrière les autres hublots il devait y avoir du monde: je les voyais changer de place et venir regarder au hublot à leur tour. C'est alors que l'engin disparut dans un nuage et que je ne l'ai plus revu. Le lendemain j'ai feuilleté le journal pour voir si quelqu'un avait rapporté l'observation de cet objet inhabituel, mais rien de ce genre n'était publié. J'ai alors décidé de n'en parler à personne." (Mysteries of the Skies: UFOs in Perspective by Gordon I.R. Lore Jr. and Harold H. Denault Jr., Prentice Hall Inc., Englewood Cliffs, New Jersey, 1968, pages 135 to 137.)


    1938, 5 février
    Espagne , Penon de la Mata (Granada)


    Des milices ayant l'ordre de défendre la position, en pleine guerre civile, virent apparâître vers 7 heures du matin, par un ciel limpide, une sorte d'objet en forme de sombrero mexicain nettement défini et ayant l'aspect de l'aluminium mat. Malgré l'éloignement de l'objet son contour était bien défini, et le soleil réfléchissait sur sa surface. Il se trouvait à une altitude de 200 mètres environ. Tous les regards (65 hommes au moins) étaient étaient fixés sur une rangée de fenêtres au centre qui vers les deux côtés semblaient incurvés en épousant la forme de l'objet. Sur sa base comme une « lentille photographique » qui faisait penser à une certaine profondeur était plus sombre. Une sorte e vapeur sombre s'échappait sur tout le pourtour. (ABC, Séville, 1980, 1981 « Ovnis en Andalucia », par Manuel Ramirez, n° 62)

    1938, juillet
    ALLEMAGNE


    PREMIER VOL DE L'AVION TRIPLACE DE RECONNAISSANCE ET D'APPUI RAPPROCHE FOCKE-WULF 189 UHU, 350 km/h, plafond 7300m. dernières livraisons en août 1944. CET AVION PARAISSAIT ETRANGE , C'ETAIT L'OEIL VOLANT DECOUVERT PAR LES ALLIES EN 1941. Déjà le 27 juillet 1937 un autre avion de cette marque, le FOCKE-WULF FW 200 CONDOR fit son premier vol, avec tourelle dorsale avant, une gondole ventrale. Cet avion établit une impressionnante série de records sur les routes aériennes de New-York et de Tokyo. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)


    1938, été
    NORVEGE, Herne;


    Sverre Brevik était âgé de 21 ans à l'époque. La nuit était chaude et il ne trouvait pas le sommeil. Il sortit donc, pour prendre l'air. Soudainement il entendit un son comme celui d'un générateur qui tourne de plus en plus vite. Toute la région se vit illuminée. Le bruit devenait insupportable, lui causant un mal de tête. Il vit alors, à une vingtaine de mètres, un objet bleuâtre s'élever du sol. L'objet était entouré d'un halo rougeâtre et possédait sur son pourtour comme des ouvertures laissant échapper de la lumière bleu et blanc-bleuâtre. Il se souvient que l'odeur était horrible: elle rappelait le caoutchouc brûlé. Il avait les yeux et la gorge irrités. L'objet s'élevait sans aucun bruit, puis retombait mollement. Il mesurait de 20 à 25 m de diamètre pour une hauteur de 2 à 3 mètres. Le témoin avait l'impression d'être observé. L'objet finalement s'élevait à nouveau, et tournait dans le ciel, illuminant une grande partie de la région, par les lumières sortant du pourtour. Puis, soudainement, il disparut dans le nord. Dix ans plus tard le témoin observait un phénomène identique. (HJEMMET. UFO-NYT, 4/1970, 159-60. Liljegren: A BIBLIOGRAPHY OF REFERENCES TO UFO INCIDENTS DURING WORLD
    WAR II., 1987, 2. Listing d'Ole Jonny Braenne)

    1938
    ESPAGNE, Madrid


    ALORS QUE LA GUERRE CIVILE REGNAIT EN ESPAGNE, LES TROUPES DE FRANCO AVAIENT MIS EN OEUVRE DES "FUSEES DE PROPAGANDE". IL S'AGISSAIT DE FUSEES DE SAUVETAGE EN MER, DONT LA TETE CREUSE TRANSPORTAIT DE GRANDES QUANTITES DE TRACTS DE PROPAGANDE SUR PAPIER EXTREMEMENT FIN. AU DESSUS DES LIGNES ENNEMIES UNE CHARGE DETONNANTE DE POUDRE EN GRAINS PROVOQUAIT L'EXPLOSION DE LA TETE DE FUSEE ET DISPERSAIT LES TRACTS SUR UNE GRANDE ETENDUE. ("Les Fusées, véhicules de l'avenir" - Hans K. Kaiser, éd. Amiot-Dumont 1954, p. 93)


    1938, 25 juillet
    ESPAGNE, Guadalajara


    Vers 20 h 30, toujours en pleine guerre civile, des militaires au front firent une étonnante observation. Alors qu'ils descendaient de nuit un talwag, un lieutenant accompagné par son aide furent soudainement éclairés par une éblouissante lumière blanche. Croyant qu'il s'agissait du faisceau d'un projecteur ennemi, ils cherchèrent à s'en sortir au plus tôt, mais dès qu'ils y parvinrent cette lueur s'éteignit. C'est alors qu'ils distinguèrent à environ 60 m d'eux, un objet sombre de forme lenticulaire, diamètre estimé à 10 m, hauteur de 5 m, qui semblait suspendu à 2 m au-dessus du sol. On aurait dit deux assiettes unies par leur bord et séparées par une ligne de section un peu plus obscure. Brusquement, sans bruit, du centre de la partie inférieure de l'objet est descendue une sorte de colonne munie d'une plate-forme qui vint toucher le sol. Sur cette partie, les témoins crurent déceler la présence de petits personnages. L'un de ces êtres leva le bras et un faisceau lumineux bleuté fut projeté en un cercle qui atteignit les témoins. Aussitôt, sans qu'ils sachent si c'était la peur ou l'action de cette nouvelle lueur, les deux militaires ressentirent une sensation de froid. Bientôt ce faisceau s'éteignit, la plate-forme remonta et quelques secondes plus tard des étincelles de diverses couleurs jaillissaient de dessous de l'engin. Les témoins avaient alors l'impression que les deux assiettes tournaient sur elles-mêmes dans des sens contraires. Aussitôt l'objet fut entouré d'une intense lumière blanche et il disparut en s'éloignant à grande vitesse. (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977, p. 254)

    Administrateur
    Rang: Administrateur

    Nombre de messages : 299
    Date d'inscription : 21/10/2004

    Feuille de personnage
    De la terre aux étoiles: http://forum.aceboard.net/index.php?login=21844

    Lecture Re: OVNIS PERIODE DE 1920 A FIN 1939

    Message par Administrateur le Sam 25 Aoû - 8:43

    1938, fin d'année
    ITALIE,


    PREMIER VOL DU PETIT CHASSEUR MONOPLACE I.A.R. 80 de 10m d'envergure et de 8,16m de long, vitesse max. 550 km/h , plafond opérationnel 10500m, 950 km d'autonomie . De cet appareil sont construits 250 exemplaires, dont la moitié subsiste jusqu'en 1949. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)


    1938, 30 octobre
    USA


    L'ACTEUR ORSON WELLES LIT ET RACONTE A LA RADIO LE DRAME "THE WAR OF THE WORLDS" d'après le livre de H.G. WELL. C'ETAIT UN SUCCES TOTAL: POUR BEAUCOUP D'AUDITEURS LA PICE IMAGINAIRE DEVINT UNE REALITE ET EN PANIQUE DES MILLIERS D'AMERICAINS SE MIRENT A FUIR LEUR MAISON DE PEUR DE L'INVASION DES EXTRATERRESTRES.


    1938, automne (ou 1939)
    ESTONIE, Juminda


    Deux personnes auraient vu à cette époque un étonnant "homme-crapaud" haut d'un mètre, avec une tête ronde, sans cou et une sorte de bosse sur le devant du corps. La bouche n'était qu'une fente rectiligne et les yeux étaient très étroits, en amande. La peau était olivâtre, tirant sur le brun, mais les mains étaient normales. La créature se déplaçait en hochant la tête de bas en haut, alors que les jambes semblaient hésiter à se mouvoir. Dès qu'elle se sentit poursuivie, la chose accéléra si rapidement que ses pieds devinrent invisibles. Après 100 m de course, cette créature disparut complètement. (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977, p. 254)


    1938
    GRANDE BRETAGNE


    EN ANGLETERRE, UN INVENTEUR, HARRY GRINDELL MATTHEWS, PROPOSA DES FUSEES CAPABLES DE "LANCER UN CHAMP DE MINES AERIEN DANS LE CIEL AUTOUR DE LONDRES ET D'AUTRES VILLES." IL ENVISAGEAIT LES FUSEES DE 76 MM, LONGUES DE 3,50m à 4,50m AVEC STABILISATEUR GYROSCOPIQUE ET AILETTES. A UNE ALTITUDE PREDETERMINEE ELLES DEVAIENT LANCER UNE SERIE DE PARACHUTES A CHACUN DESQUELS SERAIT SUSPENDU 300 M DE FIL METALLIQUE DESTINE A S'EMMELER DANS LES HELICES DES AVIONS ATTAQUANTS. CE PROJET NE FUT PAS MIS EN EXECUTION. ("A l'Assaut de l'Espace" Georges H. Gallet, éd. de la Pensée Moderne, p. 38)


    1938,
    PORTUGAL, Baiao (Alto Duro)



    Le garçon Bonifacio aurait rencontré plusieurs fois au sommet d'une montagne, une "dame". Au jour et à l'heure fixée par elle pour la rencontre, on vit tomber des petites choses d'en haut, qui s'envolait au vent. On aurait dit de la neige. On courait pour l'attraper, ça disparaissait entre les doigts. (Inforespace n° 55 - 1981, p. 5)


    1939, janvier
    JAPON



    PREMIER VOL DE L'AVION D'ESCORTE (AU DEBUT) A LONG RAYON D'ACTION KAWASAKI KI-45 TORYU, 540 km/h, plafond 10000m, autonomie 2000 km. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)


    1939, printemps
    LA JAMAIQUE



    LE WAR OFFICE ANGLAIS PREPARAIT UN ENGIN DE GUERRE SERIEUX QUI SE REVELA PARMI LES ARMES LES PLUS EFFICACES DE LA GUERRE ET DONT LE SECRET NE FUT DEVOILE QU'EN 1944. CETTE PREMIERE ROQUETTE FUT MISE AU POINT APRES SEPT ANS D'EXPERIMENTATIONS PAR LE DOCTEUR ALWYN DOUGLAS CROW, DIRECTEUR DES RECHERCHES BALISTIQUES A L'ARSENAL DE WOOLWICH. SES ESSAIS FURENT EFFECTUES A LA JAMAIQUE. MODESTEMENT DENOMMEE UP (PROJECTILE NON ROTATIF) ELLE FUT PRETE JUSTE A TEMPS POUR LE BLITZ DE L'ETE ET DE L'AUTONMNE 1940. LONGUES D'ENVIRON 1,20M ET D'UN DIAMETRE DE 76 MM ELLES AVAIENT LA PUISSANCE EXPLOSIVE D'UN OBUS ANTI-AERIEN DE 94MM. PROPULSEE PAR UNE CHARGE TUBULAIRE DE PASTILLES DE CORDITE ELLES ETAIENT TIREES PAR SALVES DE SIX, AU MOYEN D'UN DISPOSITIF DE LANCEMENT RUSTIQUE DIT "Z GUN" OU ENCORE "MATTRESS" (matelas) ("A l'Assaut de l'Espace" Georges H. Gallet, éd. de la Pensée Moderne, p. 38, 39)


    1939, 27 août
    ALLEMAGNE, Rostock


    DEPUIS AVRIL 1936 TRAVAILLAIT A LA CONSTRUCTION D'UN REACTEUR (...) LE VOL D'ESSAI, A L'USINE, DE CE PREMIER AVION A REACTION ALLEMAND, le HE 178, EUT LIEU LE 27 AOUT. L'APPAREIL NE SERVAIT QU'A DES FINS EXPERIMENTALES. (Les fusées, véhicules de l'avenir" -Hans K. Kaiser, Amiot-Dumont 1954, p. 117, 118)


    1939, été
    Allemagne, Essen



    Un événement des plus étranges se produisait dans la cité de Essen. A l'heure de pointe de la circulation, tout ce qui était électrique ou mécanique s'arrêta – voitures, autobus, cars, motocyclettes, pendules. (…) au moment le plus angoissant de cet arrêt qui dura dix minutes, aucune voiture ne put donner le moindre coup de klaxon. (Leonard STRINGFIELD : « Alerte Générale OVNI » éd. France – Empire, 1978, p. 105)



    1939, fin d'été
    USA, San Diego (Californie)


    Un transport militaire quittait la base aérienne de San Diego (Californie) pour un vol de routine vers Honolulu. Trois heures plus tard, différents appels de détresse venant de l'avion, furent reçus ensuite ce fut le silence. Plus tard l'avion fut retrouvé, ayant fait un atterrissage forcé. Quand le personnel de la base entra dans l'appareil, ils trouvèrent l'équipage mort, y compris le pilote (ayant survécu assez longtemps pour atterrir). L'auteur KEEL continue: "chaque corps montrait de larges blessures béantes et les personnes ayant touché à l'extérieur de cet avion furent affectées d'une mystérieuse infection de la peau. Un des aspects les plus insolites fut qu'il manquait les charges des 45 armes automatiques, et que les douilles se trouvaient sur le sol. Une odeur d'oeufs pourris sévissait dans l'avion. (note de vog: diable! tant de douilles tirées plus l'odeur de quelques cadavres...Jérome Clark et John Keel, s'étant inspirés d'une vieille histoire de fiction dans une gazette de 1939 pour établir cette histoire invraisemblable... Flying Saucer Review)


    1939, 10 novembre
    CHINE



    Après la chute de Nankin, un régiment de trois mille hommes commandé par le colonel Li Fu Sien fut envoyé pour stopper l'avance des Japonais. Le régiment disparut complètement et ses radios cessèrent d'émettre. On retrouva des armes et des traces de feux de camp. (Jacques BERGIER: "Les E.T. dans l'Histoire" - J'AI LU- 1970 - p. 151, 152)



    1939 (1940?) automne
    NORVEGE, Roskeland/Osteroy;



    Berit Clemmensen et Dagveig Berntsen - âgées toutes deux de 12 à 13 ans à l'époque, rentraient ensemble à la maison, par une soirée sombre et humide. Une étrange lumière vint à illuminer toute la zone autour d'elles, durant quelques secondes. C'était une lumière bizarre, ne ressemblant à aucune qu'elles connaissaient. Elles se sentaient comme "prises" dans cette lumière dont elles ne pouvaient à aucun moment déterminer ni la source, ni de quelle direction elle venait. Elles étaient à la fois excitées et apeurées, mais le phénomène ne dura point. Elles se souviennent qu'il pleuvait et qu'il y avait une sorte de brouillard. (UFO, 1/1992, 11; 2/1992, 9. Listing d'Ole Jonny Braenne)



    1939
    CHINE, Wu T'ai



    Un touriste anglais en visite près de Wu T'ai, montagne sacrée chinoise proche de 'Himalaya, observait une formation de boules lumineuses dans le ciel. John Blofeld vit d'innombrables sphères en feu se déplacer à quelques dizaines de mètres de lui. Les habitants de la région ne furent guère étonnés car de tels phénomènes se produisaient relativement fréquemment dans le pays, le plus souvent entre minuit et 02 h 00. (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977, p. 256)

    Administrateur
    Rang: Administrateur

    Nombre de messages : 299
    Date d'inscription : 21/10/2004

    Feuille de personnage
    De la terre aux étoiles: http://forum.aceboard.net/index.php?login=21844

    Lecture Re: OVNIS PERIODE DE 1920 A FIN 1939

    Message par Administrateur le Sam 25 Aoû - 8:43

    1939-1940?
    ALLEMAGNE


    L'ingénieur allemand Andreas Epp déclare: "Je ne crois absolument pas aux "disques" qui nous arrivent de Mars ou de Vénus, mais en revanche, je crois aux miens, à ceux que j'ai construits moi-même, ou à ceux que j'ai l'intention de construire. (...) L'idée de fabriquer des engins ressemblant à deux assiettes superposées, la partie creuse à l'intérieur - a été exploitée par les bureaux militaires d'aéronautique. (...) des techniciens italiens, russes, allemands, anglais ont construit des sortes de bombes lancées au moyen de catapultes spéciales. Ces armes firent leur apparition durant la Guerre d'Espagne. On cessa très vite de les employer à cause du peu de précision de leur tir. (...) Andreas Epp imagina une assiette munie de huit hélices pour la suspension et de deux moteurs à réaction pour le vol, tandis que Schriever et Habermohl construisaient un véhicule formé d'une cabine centrale de pilotage, entourée d'un anneau large et plat. Cet anneau tournait à une vitesse fantastique. Il était constitué de segments auxquels on donnait l'inclinaison voulue en manœuvrant l'appareil. Miethe et Belluzo inventèrent des disques volants de 42 mètres de diamètre dont les bords étaient munis de réacteurs orientables. (suite au 14 février 1945 - Prague) (Peter KOLOSIMO: "Des ombres sur les étoiles" - Albin Michel 1970, p. 323, 324) (invention que tout cela, il n'y eut pas plus de disques allemands que de fusées concolaises…)


    1939,
    URSS


    PREMIER VOL DU PETLYAKOV PE-2, bombardier d'attaque, vitesse 504 km/h, plafond 8800 m autonomie avec charge normale de 830kg d'armement 1200 km. (Encyclopédie des avions de combat, auteur Bill Gunston, édition Elsevier Séquoia Bruxelles 1979)


    1939,
    URSS



    EN 1939 L'URSS S'ESSAYE AU LANCEMENT DE FUSEES (A COMBUSTIBLE LIQUIDE) CES FUSEES ETAIENT A DEUX ETAGES. ("L'Astronautique" Pierre Rousseau, Hachette 1965, p. 11)



    1939,
    USA, lieu on précisé


    Dans son livre Dana Howard prétend avoir bénéficié d'une première apparition (de l'extraterrestre de Vénus : Diane) en 1939. (Jean SIDER : « Ovni, les envahisseurs démasqués », éd. RAMUEL 1999, p 78) (suite en 1953, USA, lieu non précisé)

    Contenu sponsorisé

    Lecture Re: OVNIS PERIODE DE 1920 A FIN 1939

    Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:22


      La date/heure actuelle est Dim 4 Déc - 23:22