OVNI EXTRATERRESTRES SPIRITUEL PARANORMAL

Vous pouvez nous rejoindre également sur http://ovni.extraterrestres.xooit.fr/index.php

    Grippe H1N1

    Partagez

    François
    Rang: Administrateur

    Nombre de messages : 16
    Age : 67
    Date d'inscription : 14/06/2006

    Feuille de personnage
    De la terre aux étoiles:

    Lecture Grippe H1N1

    Message par François le Mer 2 Déc - 3:39

    Grippe, le Dr Ghislaine Lanctôt commente la plainte pour tentative de génocide de Burgermeister

    Le médecin canadien Ghislaine Lanctôt (Ghis pour les intimes - prononcer Guy), auteur de « La mafia médicale », a commenté récemment la plainte déposée par la journaliste autrichienne Jane Bürgermeister contre l'OMS, l'ONU, et plusieurs hauts fonctionnaires du gouvernement et des entreprises. Les documents de Bürgermeister montrent comment un syndicat du crime a planifié le déclenchement d'une grippe mortelle et institué un programme de vaccination.

    « Je sors d'un long silence sur la question de la vaccination, parce que je crois que, cette fois, les enjeux sont énormes. Les conséquences et la propagation iront beaucoup plus loin que prévu », écrit Lanctôt, qui estime que la pandémie est concoctée et orchestrée par l'OMS, une organisation internationale qui sert militaires, politiques et industriels.

    Lanctôt prévient que l'élite va introduire une vaccination obligatoire, contenant un virus mortel qui sera utilisé spécifiquement comme une arme d’eugénisme à des fins "massives et ciblées de réduction de la population mondiale." Par ailleurs, la pandémie sera également utilisé pour établir la loi martiale et un état policier, selon Lanctôt, et pour activer les camps de concentration "construits pour accueillir les rebelles" et, éventuellement, permettre le transfert de pouvoir de toutes les nations aux Nations Unies pour l’instauration d’un gouvernement et ainsi remplir les sinistres plans du nouvel ordre mondial.

    Dans son livre « La mafia médicale », Lanctôt écrit à propos de l'inefficacité et des dangers de la vaccination : « En raison de mon statut professionnel, mes mots sont pesés vis à vis du public. La réaction du Conseil médical a été immédiate et forte. Ses dirigeants ont exigé que je démissionne en tant que médecin. J'ai répondu que je ne le ferais pas tant qu'ils ne pourraient pas prouver que ce que j'avais écrit était faux. Le Conseil médical a répondu à un appel de mon expulsion. Comme j'ai été témoin de la réaction disproportionnée de la Commission médicale, je me suis rendu compte que, pour l'establishment médical, le sujet de la vaccination était un sujet tabou. Inconsciemment, j'avais ouvert une boîte de Pandore. J'ai découvert que, en dépit de demandes officielles, les vaccins n'ont rien à voir avec la santé publique. Sous le sceau d'approbation gouvernementale, il existe une profonde alliance entre militaires, politiques et industriels. »

    Au cours de son procès en 1995, Lanctôt utilisa les 60 procès-verbaux de 1979 portant sur l'émission du programme de vaccination massive imposée sur le public américain prétendument en réponse à l'épidémie de grippe porcine de 1976. Il a ensuite été établi par la CDC que le virus avait pour origine Fort Dix dans le New Jersey. «L’épidémie de Fort Dix a été causée par l'introduction d'un virus animal dans une population au cours d'un hiver froid », note Joel C. Gaydos, Franklin H. Top, Jr, Richard A. Hodder, et Philip K. Russell.

    […]. Le virus est "un descendant direct du virus qui a causé la pandémie de 1918", a expliqué Richard Krause, directeur de l'Institut national des maladies allergiques et infectieuses à l'époque.

    "Les experts en santé publique, craignant une éventuelle reprise de la pandémie de 1918, s’engagèrent dans un débat intense sur la façon de réagir. Finalement, ils lancèrent une campagne nationale de vaccination, annoncée par le président Gerald Ford en Mars. À la fin de l'année, 48 millions de personnes étaient vaccinées », écrivent Robert Roos et Lisa Schnirring, du Centre de recherche sur les maladies infectieuses. Mais la crainte d’une pandémie ne s’est jamais concrétisée.

    Au lieu de cela, de nombreuses personnes souffrirent du symptôme de Guillian-Barre, une maladie neurologique paralysante, après avoir reçu la vaccination.

    Plus de 33 ans plus tard, selon le Dr Russell Blaylock, neurochirurgien, "Nous entendons les mêmes cris d'alarme des mêmes experts virologues. Les sociétés pharmaceutiques sont occupés à concevoir un vaccin contre la grippe porcine dans l'espoir de rendre le vaccin obligatoire […] .... Comme le SRAS et la grippe aviaire, cette peur de la grippe porcine est un lot d'absurdités. Il suffit de prendre votre dose élevée de vitamine D3 (5000 UI par jour), de manger sainement et de prendre un peu de stimulants immunitaires (comme le bêta-1, 3 / 1, 6 glucan) et vous n'aurez pas à vous inquiéter à propos de cette grippe."

    Selon une source connue de l'ancien fonctionnaire de la NSA, Wayne Madsen, « Un scientifique de l'Organisation des Nations Unies, qui a examiné le déclenchement meurtrier du virus Ebola en Afrique, ainsi que les victimes du VIH / sida, a conclu que le H1N1 possède certains « vecteurs de transmission » qui donnent à penser que la nouvelle souche de grippe a été génétiquement fabriquée pour en faire une arme de guerre biologique.

    En avril, l'Armée de terre enquêta sur la disparition des échantillons de BIOLABS à Fort Detrick. Le Frederick News Post signala « qu’il manquait des échantillons de virus de l'US Army Medical Research Institute of Infectious Diseases ».
    Paul Joseph Watson écrit à l'époque : « Évidemment, à la lumière de l'actuelle crise de grippe porcine, et les origines synthétiques possibles de la nouvelle souche, le fait que les échantillons de virus aient disparu du même laboratoire de recherche de l'Armée de terre qui, en 2001, a libéré la souche d'anthrax est extrêmement inquiétant ».

    Jane Bürgermeister affirme que "cette affaire de pandémie est fondée sur un énorme mensonge et qu’il n'y a pas de virus naturel pouvant constituer une menace pour la population", écrit Barbara Minton pour Natural Health News. "Elle présente des données qui conduisent à la conviction que les virus de la grippe aviaire et porcine ont, en fait, été créés dans des laboratoires utilisant des fonds fournis par l'OMS et d'autres organismes gouvernementaux, entre autres. Cette « grippe porcine » est un hybride de la grippe porcine, de la grippe humaine et de la grippe aviaire, ce qui ne peut provenir que des laboratoires selon de nombreux experts."
    Minton poursuit :
    Les défendeurs [mis en accusation par Bürgermeister] utilisent le prétexte de la « grippe porcine » pour planifier le massacre de la population américaine par le biais de la vaccination forcée. Ils ont installé un vaste réseau de camps de concentration de la FEMA et identifié les charniers, ils sont impliqués dans l'élaboration et la mise en œuvre d'un système proche du pouvoir, une sorte de syndicat criminel international qui utilise l'ONU et l'OMS comme une façade pour des activités de racket et de crimes organisés, en violation des lois qui régissent la trahison.

    […]
    Le député républicain texan Ron Paul avertit que la grippe H1N1 pourrait devenir une "pandémie", le gouvernement rendant la vaccination obligatoire. « Près de 8 milliards de $ seront dépensés pour répondre à une potentielle pandémie de grippe, qui pourrait aboutir à la vaccination obligatoire pour aucune autre raison que pour enrichir les compagnies pharmaceutiques qui font de la vaccination », écrit Paul.

    Considérant les antécédents de l'élite mondiale, Ghislaine Lanctôt et Jane Bürgermeister nous alertent sur le présent programme de vaccination mandaté par le gouvernement qui servira les plans d’eugénisme et de dépeuplement de la planète. Une pandémie permettrait aussi la mise en œuvre de la dernière étape vers la loi martiale et l’émergence d’un Etat policier sous haute surveillance technologique.

    Kurt Nimmo
    23.07.2009



    Article original :
    http://www.prisonplanet.com/canadian-doctor-h1n1-vaccination-a-eugenics-wea…


    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Un neurochirurgien réputé met en garde!
    Les dangers des vaccins se confirment !






    Dr RUSSELL L. BLAYLOCK sur le risque du squalène se confirmant de plus en plus et sur le long terme par de graves maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques, l’arthrite rhumatoïde et le lupus

    http://www.dossiers -sos-justice. com/archive/ 2009/11/22/ un-neurochirurgi en-repute- met-en-garde. html

    http://blogs. redding.com/ tpratt/archives/ 2009/10/health- experts.html

      La date/heure actuelle est Dim 4 Déc - 23:22